International
URL courte
407423
S'abonner

Un membre d'un parlement régional dans la province de Kerman, où est né le général Soleimani, a proposé mardi 21 janvier de verser une récompense à «quiconque tuera Trump», rapporte l'agence ISNA.

Un membre du parlement iranien a proposé une récompense de trois millions de dollars à «quiconque tue Trump», rapporte l'agence de presse officielle ISNA.

«Au nom des habitants de la province de Kerman, nous verserons trois millions de dollars en espèces à quiconque tue Trump», indique le média, citant des propos tenus par Ahmad Hamzeh devant le parlement.

Kerman, capitale de la province homonyme, est la ville natale du général Soleimani, tué le 3 janvier à Bagdad dans une frappe américaine.

La procession funéraire organisée quelques jours plus tard a tourné à la tragédie dans cette ville après une bousculade ayant fait plus de 50 morts.

Après l'assassinat de Soleimani, le Parlement iranien a adopté en urgence une loi classant toutes les forces armées américaines comme «terroristes».

Les États-Unis dénoncent des propos «ridicules»

L’ambassadeur américain pour le désarmement, Robert Wood, a réagi dans la journée, jugeant «ridicules» les propos du parlementaire iranien.

«C'est tout simplement ridicule, mais cela vous donne une idée des fondements terroristes de ce régime et que ce régime doit changer son comportement», a-t-il déclaré devant la presse.

Lire aussi:

Pourquoi des affiches de l’État sur le pass sanitaire étaient datées de janvier 2020? Explications
En bombardant le Liban, Israël envoie un message à l’Iran
«La gorge me brûlait»: voici ce qui s’est passé dans la salle de cinéma évacuée à Annecy en pleine première d’OSS 117
Tags:
Iran, Donald Trump, Qassem Soleimani
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook