International
URL courte
Mort du général iranien Soleimani (93)
3616114
S'abonner

Selon le représentant spécial des États-Unis pour l'Iran, si le nouveau chef de la Force Al-Qods Ismael Qaani continue de tuer des Américains, il subira le même sort que son prédécesseur assassiné lors de l’opération américaine du 3 janvier.

Ismael Qaani, nouveau commandant de la Force iranienne Al-Qods du corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI), subira le même destin que son prédécesseur, le général Qassem Soleimani, s’il tue des Américains, a déclaré le représentant spécial des États-Unis pour l'Iran Brian Hook dans une interview au journal Asharq al-Awsat.

«Si Qaani continue de tuer des Américains, il subira le même sort. Il y a quelques années, le Président Trump a expliqué que toute attaque contre des Américains ou les intérêts américains recevrait une réponse décisive, ce que le Président a bien démontré [avec l'assassinat de Soleimani, ndlr]», a déclaré Hook.

Le représentant spécial américain pour l'Iran a également ajouté que les États-Unis continueraient de soutenir le peuple iranien en soulignant que les Iraniens ordinaires souffraient en raison de leurs dirigeants.

Assassinat de Soleimani

Le 3 janvier, les États-Unis ont mené une opération afin d’assassiner le général Qassem Soleimani en Irak. En réponse, l'Iran a attaqué des bases américaines en Irak.

L'administration américaine a justifié son opération d'assassinat de Soleimani par des attaques «imminentes» préparées par le général contre des ambassades américaines. Donald Trump a déclaré qu'il s'agissait de quatre ambassades spécifiques. Pourtant, le chef du Pentagone, Mark Esper, n'a pas confirmé ces déclarations du Président.

Dossier:
Mort du général iranien Soleimani (93)

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Le pilonnage du sud d'Israël se poursuit, après Ashkelon c'est au tour de Sdérot
Une pitbull enceinte se lance dans un combat mortel avec un cobra pour sauver ses maîtres – vidéo
Tags:
Donald Trump, Iran, Brigades al-Qods, Qassem Soleimani
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook