International
URL courte
L'histoire face à des menaces de révision (30)
268746
S'abonner

Le ministre russe des Affaires étrangères n’a pas pu retenir son émotion ce jeudi 23 janvier à Jérusalem où se déroulent des cérémonies commémorant le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz par l'Armée rouge.

Visiblement ému, le chef de la diplomatie russe n’a pas pu retenir ses larmes lors de l’inauguration à Jérusalem d’un mémorial aux victimes du siège de Leningrad par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Israël accueille jeudi 23 janvier une quarantaine de dirigeants pour marquer le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz par l'Armée rouge et faire front commun contre l'antisémitisme.

​Une vidéo montrant Sergueï Lavrov frotter ses yeux et ajuster ses lunettes a été publiée sur Telegram par un journaliste du pool du Kremlin, Dmitri Smirnov.

872 jours de siège

Alors que Leningrad comptait trois millions d'habitants avant la guerre, plus de 800.000 personnes ont succombé à la faim, à la maladie ou aux bombes pendant les 872 jours de son siège par la Wehrmacht entre 1941 et 1944.

Le monument à Jérusalem a été conçu par l'ancien député israélien Leonid Litinetsky, né en ex-Union soviétique, avec l’aide des sculpteurs russe Vladislav Manachinsky et israélien Adam Steel.

Dossier:
L'histoire face à des menaces de révision (30)

Lire aussi:

Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Selon l’ONU, l’épidémie est un «prétexte» des États pour porter atteinte aux «droits humains»
Moscou propose à l’ambassade de France le vaccin Spoutnik V, la mission diplomatique réagit
Le seuil des 30.000 cas journaliers de Covid-19 de nouveau franchi en France
Tags:
larmes, monument, Léningrad, Israël, Jérusalem, Sergueï Lavrov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook