International
URL courte
30820
S'abonner

Désormais, les ressortissants israéliens pourront se rendre en Arabie saoudite. L’autorisation, inscrite dans un décret officiel signé ce dimanche, concerne les voyages d'affaires et le pèlerinage pour les Israéliens musulmans.

Pour la première fois, l’État hébreu autorise ses ressortissants à se rendre en Arabie saoudite. C’est le ministre de l'Intérieur, Aryé Deri, qui a signé le 26 janvier le décret l’autorisant.  

Le journal Haaretz note que la décision a été prise en consultation avec le ministère de la Défense, le ministère des Affaires étrangères et le Conseil national de sécurité ainsi que les autres institutions concernées.

Les Israéliens qui se rendent actuellement en Arabie saoudite font partie pour la plupart de la minorité arabe du pays, et le font sans autorisation officielle telle que celle signée dimanche, raconte le journal.

Visa d’entrée

Pour visiter légalement le pays, les Israéliens devront obtenir un visa d'entrée auprès des autorités saoudiennes.

L’État israélien autorise deux motifs pour se rendre en Arabie saoudite: le pèlerinage du Hajj et les voyages d’affaires concernant des réunions et des recherches d’investissement dont la durée se limite à 90 jours.

Les hommes d’affaires doivent également obtenir une invitation des autorités saoudiennes.

En Israël, qui n'a pas de relations diplomatiques avec Riyad, il n'y a pas d'ambassade d’Arabie saoudite.

L'Arabie saoudite lance ses premiers visas touristiques

Riyad a annoncé en septembre dernier qu'il allait délivrer pour la première fois des visas de tourisme, ouvrant ses portes aux vacanciers dans le but de diversifier ses ressources, complètement dépendantes du pétrole depuis longtemps

Lire aussi:

Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
Une attaque menée par 250 radicaux repoussée par l'armée syrienne à Idlib
Le groupe qui a tagué la fresque en mémoire d’Adama Traoré explique son acte – vidéo
Tags:
Aryeh Deri, Israël, Riyad, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook