International
URL courte
3141
S'abonner

Kim Kyong-hui, tante autrefois influente du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et femme de Jang Song-taek, exécuté en décembre 2013 pour une tentative de coup d’État, est apparue en public avec son neveu pour la première fois depuis 6 ans. Auparavant, son destin était pour le moins flou.

L’agence de presse nord-coréenne KCNA a publié un rapport sur le concert donné à l’occasion du Nouvel an lunaire auquel a assisté Kim Jong-un. Sur la photo, le dirigeant nord-coréen, en habit traditionnel, se trouve aux côtés de sa femme Ri Sol-ju et de sa tante Kim Kyong-hui.

 

Pour Kim Kyong-hui, dont l’époux Jang Song-taek, accusé de tentative de coup d’État, a été exécuté en 2013, il s’agit de la première apparition publique en 6 ans.

Fille et sœur cadette de deux dirigeants nord-coréens

Avant l’exécution de ce dernier, Kim Kyong-hui, fille du fondateur de la République populaire démocratique de Corée Kim Il-sung et sœur cadette de Kim Jong-il, était l’une des personnes les plus influentes de Corée du Nord. Selon KCNA, en 2010, elle a été promue au grade de général. Toujours en 2010, elle et son mari sont devenus membres du bureau politique du Parti des travailleurs de Corée.

Jang Song-taek a dirigé pendant plusieurs années le «conseil de régence» auprès du jeune Kim Jong-un et était considéré comme le «numéro deux» de l’État. Le 12 décembre 2013, il a été exécuté à l’âge de 67 ans pour une «tentative de renverser l’État».

Période de disparition

Des rumeurs ont circulé depuis, annonçant que la tante de Kim Jong-un était tombée gravement malade et se trouvant même dans le coma. Certaines sources affirmaient qu’elle s’était donné la mort. D’autres déclaraient qu’elle s’était installée en Europe.

La télévision d’État a supprimé toutes les séquences sur lesquelles elle figurait dans des documentaires retransmis. Cependant, en avril 2014, une chaîne de télévision officielle a montré un documentaire sur la visite d’un stade de football par Kim Jong-un avec des séquences précédemment supprimées montrant Kim Kyong-hui.

Sa dernière apparition publique remonte à septembre 2013, alors qu’elle assistait à la célébration du 65e anniversaire de la fondation de la Corée du Nord. Depuis, son nom a été mentionné une seule fois quelques jours après l’exécution de son mari. Cette mention a été faite sur la liste des membres du comité funéraire constitué après la mort d’un haut responsable du parti nord-coréen.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
apparition, Kim Jong-un, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook