International
URL courte
263771
S'abonner

Le Pentagone a confirmé le crash d'un bombardier en Afghanistan, tout en rejetant les informations selon lesquelles il ait été abattu par les talibans*. Le nombre de personnes à bord varie selon les sources.

Un avion s'est écrasé dans la province de Ghazni, dans l'est de l'Afghanistan, a indiqué initialement la presse locale. D'après les premières informations, il s'agissait d'un Boeing de la compagnie aérienne nationale Ariana Afghan Airlines. Or, le gouverneur de la province a annoncé à Sputnik que l'aéronef appartenait à une compagnie étrangère.

Militaire ou civil?

Il est cependant impossible de déterminer sa société d'origine compte tenu des dégâts, précise-t-il.

«L’avion qui s’est écrasé à Ghazni appartient à une compagnie aérienne étrangère et n’est affilié à aucune compagnie aérienne afghane. L’appareil a entièrement brûlé et il n’y a aucun signe permettant d’en identifier la compagnie», a expliqué le gouverneur Wahidullah Kalimzai.

Le PDG d'Ariana, Mirwais Mirzakwal, a de son côté démenti le crash d'un de ses appareils et la compagnie a écrit sur sa page Facebook n’en avoir perdu aucun. Tous les vols sont à l’heure, est-il ajouté.

L'appareil s'est écrasé «vers 13h00», a assuré le porte-parole de la police de la province, Ahmad Khan Seerat, en précisant que la «zone n'est pas sûre» à cause de la présence d'insurgés. Le porte-parole du gouverneur de Ghazni, Aref Noori, a dit à l'AFP qu'«on ne sait pas s'il s'agit d'un appareil militaire ou commercial».

La direction de l’aviation civile d’Afghanistan a rejeté le fait d’un crash d'un quelconque avion de ligne sur le territoire de la République islamique d’Afghanistan.

Les signes sur le moteur droit de l’avion indiquent que l’appareil pourrait appartenir aux forces aériennes des États-Unis, a indiqué par la suite la chaîne télévisée Tolo News.

Les corps des deux pilotes ont été extraits des décombres, a ajouté M.Noori. Le gouverneur a précédemment déclaré à 1TV que l'avion a pris feu au sol et la population locale a extrait un pilote qui semble être un ressortissant étranger.

Les fragments de l'appareil font penser à un bombardier E-11A des forces aériennes américaines, écrit le Defense Blog. Pour certains experts, il appartenait au 430e escadron de combat expéditionnaire. Les forces armées américaines ont ouvert une enquête suite à ces informations, selon Associated Press.

Le Pentagone réagit

Le porte-parole du mouvement des talibans* a publié sur son compte Twitter un message en pachtoune disant qu'un avion américain s'est écrasé à Ghazni. 

«Un avion ennemi de reconnaissance s’est écrasé dans la zone de Sado Khelo du district Deh Yak à Ghazni dans l’après-midi aujourd’hui, tuant tous les membres de l’équipage et des agents de haut rang de la CIA. Les décombres et les corps restent sur le lieu du crash», a-t-il ensuite écrit en anglais.

De haut responsables américains ont déclaré à Reuters que l’appareil qui s’est crashé était un petit avion militaire. Il n’y a pour l’instant aucune indication que le crash serait dû à une activité ennemie. Selon l’un des haut fonctionnaires, il y avait moins de 10 personnes à bord.

Le Pentagone a confirmé le crash d'un bombardier en Afghanistan, mais a démenti qu'il ait été abattu par les talibans*.

«Un Bombardier E-11A américain s'est écrasé aujourd'hui dans la province de Ghazni, en Afghanistan. Une enquête est en cours sur les causes du crash, mais il n'y a aucune indication qu'il ait été provoqué par un tir ennemi», a indiqué le porte-parole des forces américaines en Afghanistan.

Destination et nombre de personnes à bord

L'appareil effectuait une liaison entre Hérat, dans le centre de l'Afghanistan, et Delhi, en Inde, ont indiqué à Ariana News les autorités de l'aéroport d'Hérat. Le porte-parole du gouverneur de la province a à son tour dit à CBS que l’avion pourrait avoir relié les villes de Kandahar et Kaboul, puisque Ghazni représente un point intermédiaire entre les deux.

Ariana News a évoqué dans un premier temps 85 passagers à bord, puis a indiqué que l'avion transportait 110 personnes.

Sur les réseaux sociaux circulent des images présentées comme prises sur le lieu du crash.

Arif Rahmani, le député de la province au parlement afghan, a déclaré que l’avion «transportait 15 personnes». Des équipes de secouristes ont été dépêchées sur le lieu du crash.

Jusqu’à cinq personnes se trouvaient à bord de l’aéronef, a annoncé un haut fonctionnaire à la chaîne télévisée américaine Fox News. Il reste à déterminer s’il y a des survivants.

Dernières catastrophes aériennes

La province montagneuse de Ghazni se situe au pied de la chaîne de l'Hindou Kouch. Près de la moitié du pays est sous l’emprise des Talibans, rappelle l’Associated Press.

En février 2005, un Boeing 737 de la Kam Air, une compagnie aérienne privée afghane qui figure sur la liste noire des compagnies interdites de vol dans l'Union européenne, tout comme Ariana Afghan Airlines (AAN), s'était écrasé dans les montagnes, non loin de la capitale. L’aéronef, qui essayait d’atterrir, a tué ses 104 occupants.

Le dernier accident d'avion civil en Afghanistan remonte à mai 2010 avec un vol de Pamir Airways qui s'était écrasé en faisant 43 morts.

La période de guerre a vu de nombreux crashs d’avions militaires. En 2013, un Boeing 747 américain, un avion-cargo, s’est écrasé peu après son décollage depuis la base aérienne de Bagram, au nord de Kaboul. L’avion volait en direction de Dubaï, les sept membres d’équipage ont été tués. Les enquêteurs ont découvert que les grands véhicules militaires transportés n’étaient pas proprement sécurisés.

*Organisation terroriste interdite en Russie.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Tags:
passager, Afghanistan, crash d'avion, avion
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook