International
URL courte
481607
S'abonner

Le ministère russe des Affaires étrangères accuse l’UE d’avoir de nouveau voulu passer sous silence le rôle crucial des troupes soviétiques dans la libération du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz il y a 75 ans en utilisant une formulation détournée.

La diplomatie russe a commenté sur sa page Facebook la récente déclaration des grandes institutions européennes à Jérusalem selon laquelle le camp d’extermination d’Auschwitz a été libéré par «les forces alliées».

«La déclaration relayée déforme de nouveau des faits historiques qui ne sont visiblement pas très agréables à entendre pour l’UE. Ses premières lignes indiquent qu’il y a 75 ans le camp d’extermination d’Auschwitz aurait été libéré par certaines "forces alliées", qui ont mis fin à l’élimination systématique des juifs en Europe.»

Selon le ministère russe, formellement les «forces alliées» incluent les soldats soviétiques, mais «nous pouvons difficilement considérer cette tentative maladroite des dirigeants de l’UE d’éviter de les mentionner directement comme accidentelle».

«Et ce sont précisément ces soldats soviétiques qui ont libéré les prisonniers d’Auschwitz», a indiqué la diplomatie russe, ajoutant que Mike Pence lui aussi avait attribué la libération du camp d’extermination aux «forces alliées» lors de son discours.

«Deux poids deux mesures»

La déclaration russe souligne également que «certains représentants de l’Occident» mènent de nouveau une politique de «deux poids deux mesures», lorsqu’ils évoquent la nécessité de se souvenir des victimes du nazisme et de ceux qui y ont sacrifié leurs vies.

La déclaration en question a été faite à l’occasion du 75e anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz à Jérusalem par les présidents des trois principales institutions de l’UE, la Commission européenne, le Conseil européen et le Parlement européen.

Une erreur de l’hebdomadaire le plus lu d’Allemagne

Le 23 janvier, le magazine allemand Spiegel a écrit dans un article qu’il y a 75 ans le camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz avait été libéré par les soldats américains.

Suite à la réaction de ses lecteurs, le média a corrigé l’erreur dans sa publication qui souligne désormais le rôle de l’Armée rouge.

Discours de Macron

Dans son discours au mémorial de la Shoah à Paris le 27 janvier, Emmanuel Macron avait rappelé le rôle de l’armée soviétique dans ces événements.

Les troupes soviétiques ont libéré les prisonniers du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau en Pologne le 27 janvier 1945. Quelque 1,4 million de personnes y ont été tuées entre 1941 et 1945.

Lire aussi:

Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Le canon Caesar toujours aussi performant: Prague proche d’en commander 52 unités
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
Tags:
camp de concentration d'Auschwitz, Union européenne (UE), Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook