International
URL courte
L’«accord du siècle» de Trump: réactions et conséquences (25)
19438
S'abonner

Lors de sa prochaine visite à Moscou, le Premier ministre israélien présentera au chef du Kremlin l’«accord du siècle» proposé par Donald Trump pour mettre fin au conflit palestinien, affirme une journaliste du Jerusalem Post.

Après sa visite aux États-Unis, Benjamin Netanyahou se rendra à Moscou pour exposer à Vladimir Poutine l’«accord du siècle» destiné à régler le conflit israélo-palestinien, annonce la journaliste du Jerusalem Post Lahav Harkov sur sa page Twitter.

«De retour des USA, Netanyahou visitera Moscou pour informer Poutine des développements diplomatiques et de l’accord du siècle», fait savoir la journaliste.

Le 28 janvier, Donald Trump et Benjamin Netanyahou ont discuté du projet lors d’une réunion à la Maison-Blanche. Selon des sources proches de la présidence américaine, l’accord proposé par Donald Trump prévoit notamment l’annexion définitive de territoires palestiniens occupés par l’État hébreu en échange d’une paix durable.

Trump confiant dans la réussite du projet

Le plan est loin de faire l’unanimité, surtout dans le camp palestinien qui estime que Washington n'a plus la crédibilité nécessaire pour agir en médiateur. Les responsables palestiniens ne participent pas aux négociations et ont refusé ces derniers mois les invitations de Donald Trump.

Le Président américain a toutefois réaffirmé lundi avoir confiance dans la réussite de son plan. «Je pense qu'il a une chance» d’aboutir, a assuré le leader états-unien.

Dossier:
L’«accord du siècle» de Trump: réactions et conséquences (25)

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
annexion, Israël, États-Unis, conflit israélo-palestinien, Russie, Benjamin Netanyahu
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook