International
URL courte
L’«accord du siècle» de Trump: réactions et conséquences (25)
211153
S'abonner

En visite à Moscou, Benyamin Netanyahou a présenté à Vladimir Poutine l’«accord du siècle» proposé par Donald Trump pour mettre fin au conflit palestinien. Les deux dirigeants -russe et israélien- en ont discuté en détail, a confié à Sputnik une source au sein de la délégation israélienne.

Le Président russe et le Premier ministre israélien ont discuté longuement en détails le «plan de paix» pour le Proche-Orient, censé régler le conflit israélo-palestinien, présenté par Donald Trump, selon une source au sein de la délégation du Premier ministre israélien.

«Il y a eu une discussion longue, profonde et détaillée autour de l'"accord du siècle" et sa contribution à la région», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

Benyamin Netanyahou est arrivé ce jeudi 30 janvier à Moscou pour une brève visite de travail.

«En outre, les hommes politiques ont discuté de l'évolution de la situation en Syrie et de la coordination nécessaire entre Israël et la Russie», a précisé la source.

Un plan de règlement baptisé par Trump «accord du siècle»

Donald Trump a rendu public un plan de règlement du conflit israélo-palestinien qu’il qualifie lui-même d’«accord du siècle», mardi 28 janvier. Le Président des États-Unis promet aux Palestiniens 50 milliards de dollars d’investissements pour redresser l’économie palestinienne, créer des dizaines de milliers d’emplois et résorber le chômage. Le projet prévoit notamment l'institution d'un État palestinien et le maintien du statut de Jérusalem en tant que capitale indivisible d'Israël.

Mahmoud Abbas a déjà prévenu que ce plan ne passerait pas car, a-t-il précisé, Jérusalem n'est pas à vendre.

Dossier:
L’«accord du siècle» de Trump: réactions et conséquences (25)

Lire aussi:

Le bilan journalier des nouveaux cas en France plus de cinq fois plus élevé que la veille
Déluge de feu en terre sainte: dans l’escalade, Israël et la Palestine peuvent compter sur leurs alliés
«Le dernier rempart de la paix civile est en train de céder», s’inquiète Philippe de Villiers
Le «champignon noir»: ce redoutable inconnu qui s’attaque aux patients rétablis du Covid
Tags:
Donald Trump, politique, Vladimir Poutine, Benjamin Netanyahou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook