International
URL courte
7500
S'abonner

Cinq obus de mortier sont tombés le 31 janvier au soir près de la base militaire américaine de la ville de Qayyarah, dans le nord de l’Irak, selon le service de presse des autorités de sécurité irakiennes. Personne n’a été touché et aucun dégât matériel n’a été causé.

La base militaire américaine située dans la ville de Qayyarah, dans le nord de l’Irak, a été ciblée par cinq obus de mortier qui sont tombés non loin, a annoncé dans la nuit du 31 janvier au 1 février le service de presse des autorités de sécurité irakiennes.

«Cinq obus de mortier sont tombés près de la base aérienne de Qayyarah dans la province de Nineve», indique le communiqué.

La source précise qu’il n’y a pas de victimes ni de blessés. En outre, selon le service de presse, aucun dégât matériel n’a été causé.

La base de Qayyarah, située au sud du centre administratif de la province de Mossoul, est utilisée par les troupes américaines depuis 2003. Elle avait déjà subi des tirs de roquettes en novembre 2019.

Tensions croissantes

Ces derniers mois, les bases militaires américaines en Irak sont devenues régulièrement la cible de telles attaques. Celles-ci se sont multipliées après que les États-Unis ont mené une frappe en Irak, dans la nuit du 3 janvier, durant laquelle le commandant de la force Al-Qods, Qassem Soleimani, et le chef d'une importante milice irakienne, Abou Mehdi al-Mouhandis, ont été tués.

Auparavant, le 26 janvier, l’ambassade américaine en Irak avait été la cible de plusieurs tirs de roquettes. Les États-Unis accusent des milices pro-iraniennes d’en être responsables.

Après ces attaques, dans un contexte de tensions croissantes avec Bagdad, Washington a décidé d’interrompre toutes ses livraisons d’armes et de munitions aux forces irakiennes, évoquant des raisons de sécurité.

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Armement: éprouvé au combat, le canon CAESAR de Nexter a séduit la République tchèque
Justin Trudeau, un genou à terre avec des manifestants contre le racisme - images
Règlement de compte en Seine-Saint-Denis, un jeune de 16 ans tué de deux tirs
Tags:
bombardement, attaque, base militaire US, États-Unis, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook