International
URL courte
6722
S'abonner

Dimanche 2 février, le destroyer japonais Takanami a mis le cap sur le golfe d’Oman où il effectuera des patrouilles, a annoncé l’agence Kyodo.

Le destroyer japonais Takanami a quitté la base navale de Yokosuka à destination du golfe d’Oman et de la zone nord de la mer d’Arabie, rapporte l’agence Kyodo.

Les patrouilles que le bâtiment mènera de concert avec des avions Lockheed P-3 Orion débuteront dans la deuxième moitié de février. Deux aéronefs avaient déjà quitté leur base d’Okinawa le 11 janvier.

Comme annoncé précédemment, la mission, d’une durée d’un an, impliquera 260 membres des Forces d’autodéfense qui ne sont autorisés à recourir aux armes que pour protéger des navires japonais.

La zone de responsabilité exclut le Golfe et le détroit d’Ormuz

Leur zone de responsabilité se limite au golfe d’Oman, à la partie nord de la mer d’Arabie et au détroit de Bab-el-Mandeb. Elle ne comprend pas le golfe Persique ni le détroit d’Ormuz. Le Japon s’est imposé une telle restriction pour ne pas porter ombrage à ses relations historiquement amicales avec l’Iran.

Les autorités japonaises ont débloqué 4,7 milliards de yens (environ 39,1 millions d’euros) pour cette opération. 

Décision du gouvernement japonais

Fin décembre dernier, le gouvernement japonais a approuvé l’idée d’une mission de patrouille suite aux attaques menées contre des pétroliers, dont un japonais, dans le Golfe, ainsi que contre des installations pétrolières saoudiennes.

C’est la première décision de ce type prise par Tokyo depuis l’adoption de nouvelles lois de Défense en 2016 étendant les prérogatives des Forces d’autodéfense à l’étranger.

Lire aussi:

Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Tags:
destroyer, golfe d'Oman, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook