International
URL courte
101275
S'abonner

Dimanche 2 février, un quartier général souterrain du groupe terroriste Front al-Nosra* a été découvert par les militaires de l’armée syrienne au cours d’une opération menée dans le gouvernorat d’Idlib. Le bunker, installé dans une falaise rocheuse, abritait également un atelier de fabrication d’explosifs, selon l’agence Sana.

Dimanche 2 février, lors d’une opération de ratissage au sud de la ville de Saraqeb, dans le gouvernorat d’Idlib, l’armée syrienne a découvert un quartier général souterrain du groupe terroriste Front al-Nosra*, a annoncé l’agence Sana.

L’agence indique que le QG, installé dans une falaise rocheuse, était doté d’un système de ventilation permettant aux djihadistes d’y rester pendant longtemps.

Le bunker abritait également un atelier de fabrication d’engins explosifs et d’obus, ainsi qu’un réseau de tunnels équipés d’éclairage électrique.

Poursuite de l’offensive sur Saraqeb

Suite à la libération de la ville de Maarat Al-Nouman le 28 janvier, l’armée gouvernementale syrienne poursuit son offensive dans le gouvernorat d’Idlib, notamment sur la ville de Saraqeb située à proximité de la route reliant Lattaquié et Alep.

Dimanche 2 février, les forces gouvernementales ont libéré les villages d’Inqarati, de Kafrbatikh et de Kafrdadikh.

Sana indique que les terroristes battent en retraite en direction de la frontière turque. Ils évacuent leurs parents de Saraqeb en se rendant compte que la ville sera bientôt reprise.

Situation à Idlib

En septembre 2018, la Russie et la Turquie ont signé à Sotchi un accord sur la mise en place d’une zone démilitarisée à Idlib où se trouvait plus d’une dizaine de groupes armés comptant au total quelque 30.000 membres. Les plus importants d’entre eux sont le Front national de libération fondé par la fusion de onze groupes de l’Armée syrienne libre et le Front al-Nosra*.

Le 26 janvier 2020, l’armée gouvernementale syrienne a engagé une offensive à l’ouest d’Alep suite aux bombardements quotidiens par les terroristes des quartiers résidentiels de la ville, ceux-ci ayant tué plusieurs dizaines de civils.

Trois jours plus tard, l’armée de Bachar el-Assad a libéré la ville de Maarat Al-Nouman qui se trouvait sous le contrôle des djihadistes depuis 2012.

Ankara et certains de ses partenaires accusent Damas et Moscou de mener des frappes sur des sites humanitaires et les militaires turcs. La Russie et la Syrie ont plus d’une fois déclaré que l’instabilité dans la région tenait aux actions des terroristes.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
Fin de Barkhane: «il n’y a aucun lien avéré entre la menace terroriste en France et le théâtre sahélien»
Un mariage blanc vire au mariage forcé: souhaitant être naturalisé, un Algérien est jugé pour le viol de sa «fiancée»
Un journaliste US essaie d’interrompre Vladimir Poutine, le Président russe réplique
Tags:
bunker, Idlib, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook