International
URL courte
14465
S'abonner

L’Ouganda envisage la possibilité d’ouvrir son ambassade à Jérusalem, selon les déclarations de Benyamin Netanyahou et du Président du pays africain Yoweri Museveni.

Après les États-Unis et le Guatemala, c’est l’Ouganda qui a l’intention d’ouvrir son ambassade à Jérusalem, a annoncé lundi 3 février le Premier ministre israélien, en visite dans le pays africain.

Il a souligné qu’une telle démarche permettrait de consolider les liens entre l’État hébreu et l’Ouganda, théâtre en 1976 de la dramatique libération d’otages juifs dans laquelle le colonel Jonathan Netanyahou, frère aîné du futur Premier ministre israélien, avait trouvé la mort.

Le Président ougandais Yoweri Museveni a pour sa part confirmé qu’il étudiait bien l’ouverture de l’ambassade à Jérusalem.

Tensions autour de Jérusalem

Ces déclarations interviennent dans le sillage de l’annonce par l’administration Trump du projet d’«accord du siècle» entre Israéliens et Palestiniens qui prévoit notamment le maintien de Jérusalem en tant que «capitale indivisible» d’Israël et la création de la future capitale palestinienne à l’est de Jérusalem.

Le projet a été rejeté par le Président palestinien Mahmoud Abbas, qui a en plus annoncé la rupture de «toutes les relations» avec Israël et les États-Unis.

Lire aussi:

Interpellé à 249 km/h sur l'autoroute, il explique être prêt à tout pour respecter le couvre-feu
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Tags:
Benjamin Netanyahou, ambassade, Israël, Jérusalem, Ouganda
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook