International
URL courte
206827
S'abonner

Quelque 200 personnes au total planifient de participer à une provocation des Casques blancs, appuyés par des djihadistes, selon les informations dont dispose le ministère russe de la Défense.

Un groupe d’une quinzaine de Casques blancs est arrivé le 1er février dans la zone de désescalade d’Idlib pour préparer une provocation avec usage de substances toxiques, a signalé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie. Un total de 200 personnes, dont des proches des radicaux évacués des régions sud, comptent participer à l’action avec usage d’armes chimiques.

Selon les informations que la Défense russe a reçues le 3 février de deux habitants locaux, «des membres des Casques blancs, soutenus par des terrorises de Hayat Tahrir al-Cham* s’occupent de préparer une provocation avec usage de substances chimiques», est-il indiqué dans un communiqué.

«Une nouvelle provocation est prévue dans la localité de Maaret al-Artik avec la participation d’environ 200 figurants parmi les proches des djihadistes qui sont arrivés dans la zone de désescalade d’Idlib, dont des enfants précédemment évacués des régions sud», a précisé le Centre. «Quelque 400 litres de solution chimique ont été livrés par les Casques blancs dans deux véhicules vers le lieu de tournage.»

Le Centre russe a appelé les organisateurs à renoncer à leurs plans et a exigé qu’Ankara fasse pression sur les djihadistes dans les territoires sous son contrôle.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Quand un grand requin blanc s’envole à plus de 4 mètres - vidéo
Tags:
Hayat Tahrir al-Cham, provocation, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Casques blancs syriens, Idlib
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook