International
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (628)
11222
S'abonner

Pékin comprend les mesures raisonnables et indispensables prises par certains pays afin de contrôler la propagation du nouveau coronavirus, mais s’oppose aux réactions exagérées, selon le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi.

S’exprimant sur les mesures prises par les autres pays pour contrecarrer l’expansion du coronavirus au cours d’un entretien téléphonique avec son homologue iranien Mohammad Javad Zarif, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a mis en garde contre des réactions pouvant susciter la panique.

«Suite à sa visite en Chine, le chef de l’OMS a apprécié à leur valeur les mesures extraordinaires adoptées en Chine. Pourtant l’OMS a clairement déclaré qu’elle n’approuvait pas les restrictions internationales inutiles concernant les déplacements et le commerce avec la Chine. Nous comprenons les mesures nécessaires et raisonnables prises par certains pays à des fins de contrôle, mais nous nous opposons à une réaction exagérément violente et aux actions provoquant la panique», a signalé le ministre.

Le partage d’informations se poursuivra

Il a indiqué que la Chine continuerait à informer les autres pays et s’en tiendrait à des principes d’ouverture et de transparence afin d’assurer la sécurité régionale et internationale dans le domaine de la santé publique.

Un taux de mortalité inférieur à d’autres épidémies

Le chef de la diplomatie chinoise a ajouté que grâce aux efforts déployés dans son pays, le taux de mortalité était actuellement maintenu à un niveau de 2,1% ce qui est sensiblement inférieur aux autres maladies infectieuses, notamment aux 17,4% de mortalité aux États-Unis causés en 2009 par la grippe H1N1.

«Depuis le 1er février, le nombre de guérisons a nettement dépassé celui de morts, ce qui témoigne du fait que la propagation de cette maladie est contrôlable et qu’elle peut être guérie. Nous sommes convaincus de pouvoir vaincre cette flambée de maladie et nous avons les moyens de le faire», a souligné Wang Yi.

Mohammad Javad Zarif a noté, pour sa part, que dans la situation actuelle le gouvernement chinois avait pris des mesures opportunes et résolues contre la flambée de pneumonie provoquée par le nouveau coronavirus, qu’il était parvenu à empêcher la situation de se détériorer et à arrêter la propagation de l’épidémie à l’étranger.

Flambée d’une pneumonie inconnue

Le 31 décembre 2019, les autorités chinoises ont informé l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de la flambée d’une pneumonie inconnue dans la ville chinoise de Wuhan. Les spécialistes ont établi que la maladie était provoquée par le coronavirus 2019-nCoV. L’OMS a déclaré que l’épidémie du nouveau coronavirus constituait «une urgence de santé publique de portée internationale», Plus de 20.400 personnes ont été contaminées en Chine, dont 425 sont décédées. 150 autres personnes ont été infectées en dehors de la Chine, une d’entre elles est morte.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (628)

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Tags:
Covid-19, Mohammad Javad Zarif, Wang Yi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook