International
URL courte
10222
S'abonner

Un avion d’Air Canada faisant la liaison Madrid-Toronto a dû atterrir en urgence à l’aéroport Barajas de la capitale espagnole à cause d’un problème de moteur survenu au décollage. Avant de se poser, l’avion a volé pendant quatre heures pour brûler son kérosène. Les faits ont été filmés de l’intérieur par des passagers.

Lundi 3 février, un Boeing 767 d’Air Canada avec 128 passagers à bord parti de Madrid à destination de Toronto a été contraint de se poser en urgence à l’aéroport de départ.

Au décollage, il a perdu une roue et a eu des problèmes de moteur. Selon les médias espagnols, les débris d’un pneu éclaté se seraient retrouvés à l’intérieur du moteur gauche, le rendant inopérant.

Quatre heures dans les airs pour brûler le kérosène

Avant d’atterrir, l’avion a tourné autour de l’aéroport pendant près de quatre heures pour brûler son kérosène et s’alléger.

L’armée de l’air espagnole avait, par ailleurs, envoyé un avion de chasse F-18 près du Boeing pour «vérifier l’état du train d’atterrissage », avait indiqué le ministère de la Défense.

En fin de compte, le Boeing s’est posé en toute sécurité. Le déroulement de cette situation de crise a été filmé par des passagers de l’intérieur.

Un F-18 de l’armée vérifie l’état du train d’atterrissage du Boeing.

L’atterrissage vu de l’intérieur.

Lire aussi:

Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Tags:
atterrissage d'urgence, Air Canada, Toronto, Madrid
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook