International
URL courte
5284
S'abonner

Bien que certaines affirmations fassent état de tirs contre des unités russes en Syrie, ces informations «ne sont pas conformes à la réalité», a déclaré le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit dans le pays.

Le général de brigade Youri Borenkov, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, a démenti les informations selon lesquelles la police militaire russe aurait été la cible de tirs pro-turcs en Syrie.

«Les nouvelles diffusées ce 4 février par plusieurs médias sur un supposé tir de groupes pro-turcs contre un poste de la police militaire russe au nord de la ville de Tall Riffaat, dans le gouvernorat d’Alep en Syrie, ne sont pas conformes à la réalité», a-t-il déclaré.

Selon Youri Borenkov, les conseillers militaires russes et les unités de la police militaire en mission en Syrie ne courent aucun danger.

La police militaire a «agi avec succès»

Au cours d’une visite surprise à Damas, Vladimir Poutine avait indiqué le 7 janvier que la coopération des deux pays avait permis «la restauration de l'État syrien et de son intégrité territoriale».

Le Président russe a constaté que «beaucoup de choses» avaient été faites en 2019. «Les membres de la police militaire ont agi avec succès sur le plateau du Golan, à Palmyre, à Alep», a-t-il noté.

Lire aussi:

Ciblés par des projectiles, des policiers foncent en voiture sur des manifestants à New York – vidéo
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Jean-Marc Morandini: le parquet de Paris demande un procès pour corruption de mineur
Une foule agressive encercle des policiers procédant à une interpellation à Nantes et en blesse plusieurs
Tags:
Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, ministère russe de la Défense, police militaire, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook