International
URL courte
2112412
S'abonner

L’état-major de l’armée syrienne affirme que la dernière chance pour les radicaux à Idlib de rendre les armes et de respecter le cessez-le-feu est là, alors que les militaires syriens sont prêts à contre-attaquer en cas d’offensive de l’armée turque, a appris Sputnik d’une source militaire.

L’armée syrienne donne une dernière chance aux groupes radicaux dans la province d'Idlib de rendre les armes, a déclaré l’état-major syrien qui constate que les militaires syriens sont prêts à repousser toute attaque des militaires turcs qui «se trouvent illégalement en Syrie et comme agresseurs», a annoncé à Sputnik une source au sein de l’armée.

«Les troupes stationnées dans cette région ont reçu l’ordre de permettre à ceux qui le souhaitent de rendre les armes au lieu de compter sur le soutien turc», informe l’état-major.

Ainsi, «tous les préparatifs ont été finalisés pour une riposte immédiate à quelconque agression des forces turques contre nos militaires».

Moscou reste attentif

Après la divulgation d’informations sur le déroulement de combats entre militaires turcs et syriens à Idlib, la diplomatie russe a assuré que Moscou suivait de près la situation dans la région. Selon les données dont dispose la partie russe, des militaires turcs ont progressé au sein de la zone de désescalade d’Idlib sans prévenir quiconque.

Serguei Lavrov a notamment appelé à mettre en œuvre les accords de Sotchi sur Idlib des années 2018 et 2019.

Lire aussi:

Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
The Lancet met en garde contre son étude sur l’hydroxychloroquine
Le sketch d'un humoriste noir jouant un esclave sur le plateau de Cyril Hanouna en 2013 ressort et ne passe plus – vidéo
Tags:
groupes radicaux, attaque, armée, Syrie, Damas, Idlib
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook