International
URL courte
111379
S'abonner

Washington a annoncé ce mercredi 5 février avoir effectué l’essai d’un missile balistique intercontinental Minuteman III. L’Armée de l’air a affirmé que ce lancement était sans lien avec la situation dans le monde.

Les États-Unis ont effectué ce mercredi 5 février le tir d’un missile balistique intercontinental Minuteman III non armé, selon Associated Press. Le missile a atteint une cible dans l'océan Pacifique, a annoncé l'Air Force Global Strike Command, ajoutant qu’il avait décollé depuis la base aérienne de Vandenberg, en Californie.

Ces missiles sont équipés de plusieurs têtes nucléaires, a précisé le commandement.

L’Armée de l’air a affirmé que cet essai n’avait pas été effectué en réaction aux évènements dans le monde. Les calendriers de lancement sont élaborés de trois à cinq ans à l'avance et la planification des lancements individuels prend de six mois à un an, a-t-elle précisé, citée par l’agence.

Tests de missiles

En décembre dernier, les États-Unis avaient lancé «avec succès» un nouveau missile balistique non nucléaire de portée moyenne, également depuis la base de de Vandenberg. Il s’agissait du tir d’un type d’armes qui était interdit par le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI).

L’essai d’un autre missile de croisière de moyenne portée, de type Tomahawk, lui aussi interdit par le traité FNI, avait été réalisé en août 2019.

Le document avait été signé en 1987 par les États-Unis et l'URSS et a été unilatéralement rompu par Washington le 2 août 2019.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
L'ex-Président égyptien Hosni Moubarak est mort
Tags:
cibles, lancement, test, Minuteman III
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook