International
URL courte
181332
S'abonner

Le gouvernement britannique a l’intention d’assouplir à partir de 2021 des restrictions imposées sur des produits russes, notamment sur les droits antidumping, indique une note du Department for International Trade. Les mesures seront maintenues pour certains produits importés de la Russie et d’autres pays touchés par les sanctions.

Quelques jours après la sortie définitive du Royaume-Uni de l’Union européenne, le gouvernement britannique décide de lever certaines sanctions contre la Russie, imposées en janvier 2015, d’ici la fin de la période transitoire. La liste des produits concernés a été publiée par le Department for International Trade.

Il s’agit notamment de la possibilité de supprimer à partir du 1 janvier 2021 les droits antidumping pour les produits russes suivants: la feuille d'aluminium, le ferro-silicium, certains tubes et tuyaux soudés en fer ou en acier non allié, l’urée et le nitrate d'ammonium. La liste comprend également les marchandises pour lesquelles les mesures sont susceptibles d’être maintenues.

D’autres pays concernés

La décision concerne également différents produits en provenance d’autres pays tels que la Chine, la Biélorussie, le Brésil, l’Inde, l’Indonésie, la Malaisie.

Le Royaume-Uni a définitivement quitté l’Union européenne le 31 janvier 2020, après trois tentatives, suite au référendum sur le Brexit qui a eu lieu en 2016. La période de transition durera jusqu’au 31 décembre 2020. Entre-temps, Londres et l’Union européenne devraient signer un accord qui détermine leurs relations économiques.

Lire aussi:

Ayant fait le tour des réseaux sociaux, ces jaunes d’œufs étonnants attirent l'attention de chercheurs- vidéo
Elle refuse de porter un masque, son interpellation dégénère - vidéo
«On peut le dire haut et fort, Didier Raoult se trompe!»: l’hydroxychloroquine à nouveau désapprouvée dans une étude
Manuel Valls appelle à «renverser la table» en France après la crise du coronavirus
Tags:
Brexit, anti-dumping, sanctions, Russie, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook