International
URL courte
10671
S'abonner

Le renforcement du partenariat entre la Russie et le Venezuela tant dans le domaine économique que militaro-technique dans le contexte des «sanctions illégales» imposées par les États-Unis a été mis en relief lors des négociations entre le ministre russes des Affaires étrangères et le Président vénézuélien.

Nicolas Maduro et Sergueï Lavrov se sont rencontrés pour des négociations ce vendredi 7 février à Caracas, capitale vénézuélienne. Cet entretien à la résidence de Miraflores a eu lieu après des réunions entre Lavrov et son homologue Jorge Arreaza et le vice-président Delcy Rodriguez.

Partenariat économique et militaro-technique

La Russie et le Venezuela ont convenu de renforcer leur coopération militaire et technique, selon les déclarations du ministre russe.

«Bien sûr, nous allons développer la coopération militaire et technique pour assurer la sécurité de nos amis, en particulier face aux menaces extérieures», a annoncé Sergueï Lavrov.

En outre, il a été annoncé que la session de la commission intergouvernementale russo-vénézuélienne autour de la coopération commerciale et économique se tiendra en mai.

«Tous les aspects de notre participation matérielle et de notre coopération pratique seront examinés lors de la session prévue en mai prochain par la Commission de haut niveau sur la coopération commerciale et économique», a précisé le chef de la diplomatie russe.

Nécessité de lever les sanctions

L’annulation des sanctions imposées par les États-Unis au Venezuela est indispensable pour le futur des Vénézuéliens et devrait être immédiate, estime le ministre russe.

«Nous sommes absolument convaincus que la levée immédiate des sanctions est l'un des défis les plus importants pour tous les Vénézuéliens patriotes et je suis sûr que les participants à la table ronde y accordent une attention particulière», a-t-il souligné.

La stabilité au Venezuela

Les tentatives de renverser le pouvoir par la force au Venezuela sont totalement inacceptables, selon Moscou qui cherchera à les faire condamner par la communauté internationale.

«Malheureusement, la crise qui touche actuellement le Venezuela provient de la tentative de lancer une campagne de grande envergure visant à renverser le gouvernement légitime et à faire appel à toutes les options, comme le disent les organisateurs, y compris l'usage de la force. Nous considérons que ces actions sont totalement inacceptables et nous veillerons activement à ce qu'elles soient condamnées par la communauté internationale», a déclaré Lavrov.

Qui plus est, Moscou soutient les efforts du Président Maduro dans la création d’un dialogue politique au sein du pays.

«Nous avons également exprimé notre soutien aux efforts déployés par le Président Maduro, les dirigeants vénézuéliens pour instaurer un dialogue national, afin d'assurer la participation de tous les catégorie de la société à la décision du destin de leur pays», a poursuivi Lavrov.

Le ministre russe des Affaires étrangères a conclu qu’il avait convenu lors des réunions à Caracas avec ses collègues de renforcer le partenariat économique entre la Russie et le Venezuela dans le contexte des sanctions.

«Nous nous sommes mis d'accord pour renforcer la coordination sur la scène internationale, et nous avons convenus de développer la coopération commerciale, économique et humanitaire dans le contexte des sanctions illégales», a expliqué Sergueï Lavrov à l'issue de la rencontre au Venezuela avec le Président Maduro, le ministre des Affaires étrangères Jorge Arreaza et le vice-président Delcy Rodriguez.

Le ministre russe est arrivé à Caracas la veille des négociations à Mexico. Auparavant, Sergueï Lavrov s'était rendu à Caracas en 2011, quand Hugo Chavez était encore en vie.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Tags:
économie, partenariat, politique, Venezuela, Nicolas Maduro, Sergueï Lavrov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook