International
URL courte
142314
S'abonner

L'auteur de la tuerie en Thaïlande a été abattu 9 février au matin par des commandos d'élite des forces de sécurité au cours d'une opération ayant mobilisé plusieurs centaines d'hommes pendant 17 heures, selon l'AFP. Le massacre a coûté la vie à au moins 29 personnes et 58 autres ont été blessées, selon le dernier bilan.

Un soldat a été abattu dimanche par la police dans un centre commercial du nord-est de la Thaïlande où il s'était retranché après avoir dévalisé un arsenal et massacré au moins 29 personnes. 

Dans la journée du 9 février, le bilan de la tuerie a été revisé à 29 morts et 58 blessés. Plus tôt, le Premier ministre thaïlandais avait fait état de 26 morts.

«C'est sans précédent en Thaïlande et je veux que ce soit la dernière fois qu'une telle crise se produise», a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse à l'hôpital de Nakhon Ratchasima où les victimes ont été évacuées.

L'assaillant a été tué vers 02H00 GMT, a déclaré à l'AFP le chef de la division criminelle de la police, Jirabhob Bhuride. Selon un porte-parole de la police, il a été abattu par des commandos d'élite des forces de sécurité au cours d'une opération qui a mobilisé plusieurs centaines d'hommes.

Tuerie en Thaïlande

Dans la soirée du 8 février, le sergent Jakkrapanth Thommaa s’est emparé d’une arme, a volé un véhicule de sa base militaire et a tué son officier ainsi que deux autres soldats. Il a ensuite pris la direction du centre commercial Terminal 21 de la ville de Nakhon Ratchasima, au nord-est du pays. Avant d’y entrer, le militaire a tiré contre le bâtiment avec un lance-grenades, tuant et blessant plusieurs personnes. Le tir a également provoqué un incendie qui n’a été maîtrisé que récemment, indique la chaîne Thai P. Parallèlement, il a publié des photos de lui-même sur Facebook avant que son compte ne soit suspendu.

S’étant retranché dans le centre commercial, il a pris en otage des dizaines de personnes. L’opération des forces de l’ordre visant à les libérer a duré pendant 17 heures. 1.000 personnes ont été évacuées du centre commercial lors d’un assaut policier. Après un échange de tirs avec les forces spéciales, l’homme a pris la fuite. Il n’a été abattu que dans la matinée du 9 février.

Lire aussi:

La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Didier Raoult: «Il faut que l’exécutif se garde de faire de la médecine à notre place»
Covid-19, en continu: l'UE fait face «à sa plus grande mise à l'épreuve» de son histoire, selon Merkel
Tags:
assaillants, tuerie, massacre, Thaïlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook