International
URL courte
317624
S'abonner

L’ambassadeur des États-Unis en Israël David Friedman invite l’État hébreu à faire preuve de «patience» au sujet des territoires palestiniens occupés en Cisjordanie.

Face aux appels des ultranationalistes au sein de la coalition de Benyamin Netanyahou, la partie américaine met Israël en garde contre l’éventuelle proclamation de sa souveraineté sur la Cisjordanie occupée sans l’aval de Washington.

«Israël est soumis à l’achèvement du processus de cartographie mené par un comité conjoint israélo-américain. Toute action unilatérale prise avant la fin de ce processus met en danger le Plan et la reconnaissance américaine», a écrit David Friedman sur son fil Twitter.

Dans une autre déclaration faite ce weekend, le diplomate souligne que Washington demande «un peu de patience» à l’État hébreu.

Auparavant, la ministre israélienne de la Défense Naftali Bennett et d’autres responsables considérés comme ultranationalistes avaient appelé à un vote gouvernemental immédiat sur la souveraineté en Cisjordanie.

«Accord du siècle» mitigé

Fin janvier, l’administration de Donald Trump avait dévoilé son projet d’«accord du siècle» pour résoudre la crise entre Israéliens et Palestiniens. Celui-ci prévoit notamment le maintien de Jérusalem en tant que «capitale indivisible» d’Israël et la création de la futur capitale palestinienne à l’est de Jérusalem.

Dans le même temps, Israël devrait garder les territoires palestiniens occupés en Cisjordanie. Le projet a été rejeté par le Président palestinien Mahmoud Abbas qui a en plus annoncé la rupture de «toutes les relations» avec Israël et les États-Unis.

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Deux suspects albanais de l’attentat de Nice de 2016 libérés suite à une erreur de procédure
Tags:
Jérusalem, États-Unis, annexion, Israël, David Friedman, Cisjordanie, Benjamin Netanyahou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook