International
URL courte
7790
S'abonner

L’Iran, la Russie et la Chine se proposent de poursuivre leur coopération dans le domaine militaire, selon l’ambassadeur iranien à Moscou, Kazem Jalali.

L’Iran, la Russie et la Chine sont disposés à continuer à coopérer dans le domaine militaire et à organiser des manœuvres conjointes, a annoncé l’ambassadeur d’Iran à Moscou Kazem Jalali.

«Il a été décidé que cette coopération sera poursuivie. C’est un événement important. La volonté et la détermination des trois pays consiste à continuer dans l’avenir cette coopération», a-t-il déclaré à Sputnik.

Exercice naval «Ceinture de sécurité maritime»

Fin décembre 2019, l’Iran, la Russie et la Chine ont mené pendant quatre jours un exercice naval conjoint baptisé «Ceinture de sécurité maritime» dans le nord de l’océan Indien et en mer d’Oman.

Le contre-amiral Habibollah Sayyari, ex-commandant de la Marine iranienne, a signalé à Sputnik que la coopération militaire entre ces trois pays était importante. Ceux-ci ne chercheraient qu’à instaurer la paix et la sécurité là où tous les autres auraient des intérêts.

«Naissance d’un nouveau triangle naval»

«L’exercice naval conjoint Iran-Russie-Chine marque la naissance d’un nouveau triangle naval de force. Nous l’avons lancé dans le but concret de montrer que cette région est sécurisée, et que nous n’y avons besoin d’aucune coalition ni de groupe étranger [à la région, ndlr]. On n’a pas besoin d’autres pays, tels que les États-Unis, pour y garantir la sécurité», a expliqué le militaire. 

L'amiral Amir Habibullah Sayari, commandant adjoint et chef d'état-major des Forces armées iraniennes, a affirmé au moment où se déroulait cet exercice qu’il ne serait pas le dernier.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
coopération militaire, Chine, Russie, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook