International
URL courte
1615323
S'abonner

Des radicaux ont attaqué deux fois la base aérienne russe de Hmeimim ce dimanche 9 février avec des drones, des Pantsir-S russes ont repoussé ces attaques à leur approche. Selon le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, les drones ont été lancés depuis la zone de désescalade d'Idlib.

L'armée russe sur la base aérienne de Hmeimim en Syrie a repoussé ce dimanche 9 février deux attaques de drones des radicaux d’Idlib, selon Youri Borenkov, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

«Dans la soirée du 9 février, quand la nuit est tombée, la défense aérienne de la base aérienne russe de Hmeimim a identifié et repoussé deux attaques contre la base menées à l’aide de drones lancés depuis la zone de désescalade d'Idlib contrôlée par les radicaux», a déclaré Youri Borenkov.

Des Pantsir-S russes ont défendu la base ce dimanche et ont détruit les deux drones.

Selon le chef du Centre, la première attaque, menée du nord-est, a été repoussée à environ deux kilomètres de la base. Lors de la deuxième attaque, une cible se rapprochant de la base aérienne du nord-ouest a été frappée à six kilomètres de l’installation militaire.

«Il n'y a ni blessé ni dégât matériel. La base aérienne russe de Hmeimim fonctionne comme prévu», a confirmé Youri Borenkov.

Lire aussi:

Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
The Lancet met en garde contre son étude sur l’hydroxychloroquine
Le sketch d'un humoriste noir jouant un esclave sur le plateau de Cyril Hanouna en 2013 ressort et ne passe plus – vidéo
Tags:
Pantsir-S, Syrie, attaque, Idlib
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook