International
URL courte
Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (98)
0 21
S'abonner

Les Émirats arabes unis ont rétabli cette semaine les services postaux avec le Qatar plus de deux ans après leur suspension en pleine crise diplomatique entre les deux pays, a annoncé une agence spécialisée de l'Onu.

En juin 2017, l'Arabie saoudite et ses alliés, les Émirats, le Bahreïn et l'Égypte, ont coupé les relations politiques et commerciales avec Doha, l'accusant de soutenir les mouvements islamistes et de resserrer les liens avec les rivaux iraniens et turcs. Le Qatar a toujours nié ces accusations.

«À compter du 9 février 2020, Emirates Post reprendra l'envoi de courrier vers l'État du Qatar, en utilisant les options de transit ouvert et fermé via Oman», a indiqué l'Union postale universelle (UPU), une agence des Nations unies chargée de coordonner les systèmes postaux mondiaux, dans un avis technique transmis à l'AFP.

Des représentants du pays hostiles à Doha ont rencontré des responsables qataris le 29 janvier au siège de l'UPU à Berne pour discuter du rétablissement des liens postaux. Mais seul Abou Dhabi a jusqu'à présent accepté une reprise.

«Ces discussions ont été constructives, il faut espérer que les pays vont maintenant reprendre leurs arrangements postaux... C'est un pas positif dans la bonne direction», a déclaré un porte-parole de l'UPU à l'AFP.

QPost, le transporteur postal national du Qatar, a déclaré qu'il n'était pas clair de savoir si les services vers les Émirats allaient reprendre. Actuellement, le service qatari «n'est pas autorisé» à envoyer des courriers vers le pays voisin.

Un employé de la poste des Émirats a confirmé qu'«il est possible d'envoyer [les courriers, ndlr] vers le Qatar sans aucune condition particulière».

«Avancées positives»

En décembre, le Qatar et l'Arabie saoudite ont donné des signes de dégel dans leurs relations qui n'ont toutefois pas abouti à une réconciliation et à la fin de l'isolement de Doha.

Le chef de la diplomatie qatarie, Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani, avait fait état de «progrès» et Sabah al-Ahmad al-Sabah, l'émir du Koweït, médiateur entre les deux parties, avait salué de récentes «avancées positives».

Selon les observateurs, la montée des tensions avec l'Iran ces dernières semaines pourrait avoir incité l'Arabie saoudite, chef de file des pays du Golfe, à modérer sa position envers Doha pour tenter de construire un front arabe uni.

Dossier:
Rupture des relations diplomatiques avec le Qatar (98)

Lire aussi:

«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne»: nouvelle agression d’un chauffeur de bus au Pays basque
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Moscou explique la condition sine qua non de son recours à l’arme nucléaire
Une autre crise se profile à l’horizon et pourrait être pire que le Covid-19, affirme Bill Gates
Tags:
ONU, Arabie Saoudite, Riyad, Qatar
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook