International
URL courte
211186
S'abonner

Le Pentagone a joint à sa demande de budget pour l’exercice 2021 une carte montrant les zones d’augmentation des activités navales russes et chinoises ainsi que des emplacements des principaux câbles sous-marins dans le monde.

Dans un rapport de 134 pages accompagnant sa proposition de budget pour l’exercice 2021, l’armée américaine a publié une carte décrivant les problèmes de sécurité nouveaux et émergents, relate The Drive.

Dans ce document, l’accent a été mis sur ce que le Pentagone considère comme des «concurrents de grande puissance», tels que la Russie et la Chine.

Sur la carte, une activité navale russe est recensée au large des côtes du sud-est des États-Unis, ainsi que dans le nord de l’océan Atlantique et les Caraïbes. Elle montre aussi la présence de la marine russe dans l’Arctique.

La Chine est particulièrement active en mer de Chine méridionale et dans la partie ouest de l’océan Pacifique, ainsi qu’en mer des Tchouktches au nord du détroit de Béring.

Aucune mention de la période de temps couverte

La carte n'indique pas la période de temps qu'elle couvre et quels types de navires étaient présents.

«Nos concurrents mondiaux continuent de développer leurs forces navales et ils étendent leurs zones d'opérations et leurs collaborations», indique le rapport de présentation du budget.

«Nous avons tout simplement beaucoup plus à protéger face à des adversaires maritimes de plus en plus capables qui présenteront des défis pour notre sécurité économique et, de fait, notre mode de vie», affirme le rapport.

Demande d’augmentation du budget militaire américain

Lundi 10 février, la sous-secrétaire à la défense des États-Unis par intérim Elaine McCusker a annoncé aux journalistes que l’administration américaine avait proposé d’augmenter le budget de défense de 738 milliards de dollars à 740,5 milliards.

«Le budget demandé par le Président pour le ministère de la Défense est de 740,5 milliards de dollars», a-t-elle indiqué.

Priorité de la marine russe

L’augmentation de sa présence sur les mers est une priorité pour la marine russe. Il y a environ un an, l’amiral Vladimir Korolev, commandant en chef de la marine de guerre russe à l’époque, avait déclaré que les forces navales russes devaient être présentes dans les régions importantes des océans «en quantités permettant d’exclure toutes les menaces venant de [ces] directions». Il a ajouté qu’environ 100 bâtiments de la marine russe de classes différentes étaient dédiés à cette mission.

La marine russe considère comme menace à la sécurité du pays l’activité intensifiée de l’Otan à proximité des frontières russes, ainsi que le déploiement de systèmes navals de défense antiaérienne et de systèmes stratégiques conventionnels d’armes de haute précision.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
La Chine assure qu'une pneumonie inconnue «beaucoup» plus mortelle que le Covid-19 se propage au Kazakhstan
La France franchit le cap des 30.000 morts du Covid-19
Tags:
carte, budget militaire, Pentagone
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook