International
URL courte
12574
S'abonner

Sputnik est devenu une source importante d'informations, a déclaré le président serbe Aleksandar Vucic lors de la célébration du cinquième anniversaire de notre maison. Le chef de la diplomatie serbe lui a emboîté le pas.

Le Président serbe Aleksandar Vucic qui assistait le 11 février à la célébration des cinq ans de Sputnik Serbia a souligné que le média était devenu une source importante d'informations dans son pays.

Il s’est dit heureux d’être présent à la fête d’anniversaire de l’agence et a félicité la rédaction.

«Je suis heureux que vous ayez commencé à travailler lorsque j'étais Premier ministre. Je suis Président de la République depuis un certain temps maintenant et heureux de pouvoir lire des informations différentes. Comme vous le savez, les gens sont toujours en colère contre telle ou telle information. On ne peut pas toujours satisfaire tout le monde. Mais je dirais que c'est exactement la raison pour laquelle vous réussissez aujourd’hui. Les gens aiment lire Sputnik sur leurs téléphones et leurs ordinateurs. Vous êtes devenus une source importante d'informations et je vous souhaite plein succès», a déclaré M.Vucic.

«Il s’agit d’un média serbe»

Le ministre serbe des Affaires étrangères Ivica Dacic a également félicité la rédaction et indiqué que Sputnik couvrait de façon objective la situation dans le pays.

«L’apparition de Sputnik a été un évènement révolutionnaire parce qu’il dresse un tableau nouveau. Bien que le siège de Sputnik soit en Russie, il s’agit aussi d’un média serbe qui suit la situation dans la région», a-t-il déclaré, précisant à son tour que les informations diffusées sur la Serbie par Sputnik étaient objectives.

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Alexandra de Taddeo explique pourquoi elle avait conservé les vidéos X envoyées par Griveaux
Au Cameroun, les mangeurs de chats et de chiens n’en démordent pas…
Tags:
Ivica Dacic, Aleksandar Vucic, Sputnik Serbia
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook