International
URL courte
1410
S'abonner

À l’occasion du cinquième anniversaire de Sputnik Serbie, le cinéaste Emir Kusturica, deux fois Palme d’or au festival de Cannes, a fait état de l’effet curatif des publications du site sur son pays.

Lors de la cérémonie consacrée au cinquième anniversaire de Sputnik Serbie, le cinéaste, acteur et musicien serbe Emir Kusturica a donné son avis sur les informations publiées par le site du média et sur l’effet qu’elles produisent sur son pays.

«Je n’ai pas de télé, mais quand je vois vos vidéos sur YouTube, je pense qu’elles ont un effet curatif sur la Serbie, parce que pendant une certaine période il n’y avait en Serbie que deux versions de la vérité: la nôtre et l’occidentale. Dorénavant nous avons un tableau positif du monde, dans lequel sont salués tous les éléments servant à former sa propre opinion, surtout les éléments qui ne sont pas seulement exacts et véridiques mais qui tiennent aussi à cœur», a confié le cinéaste.

La Russie capable de diffuser «l’idée qui est la sienne»

M.Kusturica a révélé le rôle que l’apparition de Sputnik en Serbie a joué pour la Russie.

«Je pense que la campagne baptisée "influence délétère de la Russie" a contribué à comprendre l’idée suivante: si une vérité est qualifiée de «délétère», elle est curative. En voyant le contenu retransmis au Royaume-Uni et dans d’autres pays européens par la BBC, la Russie s’est souvenue qu’elle aussi est à même de diffuser une idée qui est la sienne.», a-t-il ajouté.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Tags:
vérité, Emir Kusturica, Serbie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook