International
URL courte
La reconnaissance et la négation du génocide arménien (110)
171208
S'abonner

Le parlement syrien a annoncé avoir reconnu et condamné le génocide des Arméniens par l'Empire ottoman, appelant les instances d'autres pays à faire de même.

L'Assemblée du peuple syrienne a adopté jeudi 13 février une résolution condamnant le génocide arménien par l'Empire ottoman au début du XXe siècle, donne à lire le site officiel du parlement du pays.

«L’Assemblée du peuple, réunie ce jeudi 13 février, condamne le crime de génocide des Arméniens par l’Empire ottoman et toute tentative de nier ce crime et de dénaturer la vérité historique à ce sujet. Elle confirme que ce crime contre l’humanité est l’un des plus cruels et exprime sa sympathie au peuple arménien ami», indique l’assemblée dans un communiqué.
© Ruptly .
Des membres de l'Assemblée du peuple syrienne commentent la reconnaissance et la condamnation du le génocide arménien par des députes syriens

Le parlement syrien a invité les instances d’autres pays ainsi que la communauté internationale à reconnaître qu’il y a bien eu un génocide arménien sous l’Empire ottoman et à le condamner.

La résolution a été adoptée à l'unanimité.

«Nous assistons actuellement à une agression turque qui s’appuie sur l’idéologie raciste ottomane et nous nous rappelons les crimes commis par les ancêtres d’Erdogan contre le peuple arménien ami», a déclaré le président du parlement, Hamomuda Sabbagh, cité par l’agence de presse Sana.

Nora Ariyan, la chef du comité parlementaire de l’amitié syro-arménienne, a pour sa part noté que la reconnaissance du génocide arménien permettrait d’éviter de tels crimes à l’avenir et que les événements en cours en Syrie avaient démontré «le vrai visage agressif» des dirigeants turcs, toujours selon Sana.

Génocide arménien

Selon différentes données, près de 1,5 million d'Arméniens ont été exterminés à la chute de l'Empire ottoman. Nombre d'historiens et plus de 20 pays, dont la France, l'Italie et la Russie, ont reconnu qu'il y avait eu génocide.

La Turquie affirme pour sa part qu'il s'agissait d'une guerre civile, doublée d'une famine, au cours de laquelle de 300.000 à 500.000 Arméniens et autant de Turcs avaient trouvé la mort.

Le génocide arménien est reconnu par beaucoup d'États. Le premier à avoir condamné le massacre a été l'Uruguay en 1965, dont l'exemple a été suivi par la Russie, la France, l'Italie, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, la Pologne, la Lituanie, la Slovaquie, la Suède, la Suisse, la Grèce, Chypre, le Liban, le Canada, le Venezuela, l'Argentine et les États-Unis. Le génocide arménien a été également reconnu par le Vatican, le Parlement européen et le Conseil œcuménique des Églises.

Dossier:
La reconnaissance et la négation du génocide arménien (110)

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Une soirée avec de l'eau de Cologne comme apéritif tourne au drame en Tunisie
Tags:
Empire ottoman, génocide arménien, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook