International
URL courte
191
S'abonner

Un homme a été interpellé par la police de Hong Kong pour avoir été impliqué dans le vol de 160 masques antivirus à l’intérieur d’une voiture garée dans une rue de la ville.

La police de la région administrative spéciale de Hong Kong a arrêté un homme soupçonné d’être impliqué dans un vol de masques de protection.

«À l’aube du 11 février, des délinquants ont cassé les vitres d'une voiture privée […] et ont volé huit boîtes contenant un total de 160 masques chirurgicaux N95 qui se trouvaient dans le véhicule», a indiqué la police sur son compte Twitter.

Les policiers ont précisé qu’il avait été possible d’interpeller l’homme grâce aux enregistrements des caméras de surveillance. Ils ont ajouté avoir d’ores et déjà établi l’identité d’un autre voleur de masques dont les ventes ont explosé avec la propagation de l’épidémie du nouveau coronavirus Covid-19.

Fraude en ligne

En outre, la police prévient la population que ceux qui détiennent des masques et autres objets servant à lutter contre l’épidémie pourraient être victimes de malfaiteurs. Elle fait notamment état de fraudes en ligne.

«À ce jour, la police a reçu 301 rapports de fraude en ligne liés à la vente de masques, impliquant un total estimé à 1,1 million de dollars HKD [soit environ 130.000 euros, ndlr] et entraînant l'arrestation de 10 hommes et deux femmes.»

La ville de Dali, dans le Yunnan (sud-ouest de la Chine), avait précédemment été accusée d’avoir détourné une cargaison de masques de protection à destination de Chongqing, une ville bien plus durement touchée, ce qui avait provoqué l'indignation sur les réseaux sociaux.

Plus de 1.300 morts

Selon un dernier bilan établi ce jeudi 13 février par les autorités sanitaires chinoises, la maladie a fait 254 décès supplémentaires dans le pays, faisant grimper le nombre de morts à 1.368. En outre, les autorités recensent 15.000 contaminations supplémentaires, cette augmentation en flèche étant due à une nouvelle définition, plus large, des cas d'infection.

Le Japon a annoncé pour sa part un premier décès dans le pays, soit le deuxième enregistré hors de Chine (Hong Kong compris), après celui d'un Chinois aux Philippines.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Tags:
Covid-19, vol, masques, Hong Kong, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook