International
URL courte
4572
S'abonner

L’Europe a eu tort d’adopter des sanctions contre Moscou et Jean-Pierre Chevènement a bien raison de reconnaître qu’isoler la Russie n’a pas fonctionné, estime le sénateur russe Alexeï Pouchkov.

Le conflit avec Moscou pèche par la base et Jean-Pierre Chevènement a raison d’estimer qu’imposer des restrictions économiques n’avait pas réussi à entraver le développement de la Russie, a déclaré le sénateur russe Alexeï Pouchkov.

​«Le représentant de la France pour la Russie, Jean-Pierre Chevènement, a déclaré que l’idée d'isoler la Russie était mauvaise et que les sanctions n'avaient pas freiné sa croissance. Il a raison. L’idée de l’"agression russe" et les absurdités sur l’ingérence de la Russie dans les élections sont aussi fausses. Tout le cadre idéologique de conflit avec la Russie est erroné», a indiqué M.Pouchkov sur Twitter.

Chevènement sur les sanctions contre Moscou

Intervenant le 5 février devant la commission des Affaires étrangères du Sénat, le représentant spécial de la France pour la Russie, Jean-Pierre Chevènement, a reconnu que les sanctions imposées à l’encontre de Moscou n’avaient pas empêché la croissance de l’économie russe.

Il a expliqué qu’après l’imposition des sanctions, Moscou s’était davantage tourné vers les États asiatiques, dont la Chine, le Japon, le Vietnam, l’Indonésie, l’Inde ou la Turquie, et avait réorienté ses échanges commerciaux vers ces pays.

M.Chevènement a expliqué que les sanctions européennes destinées à d’isoler la Russie sur la scène mondiale n’avaient pas fonctionné et a plaidé pour poursuivre le dialogue avec Moscou en matière de sécurité européenne.

Lire aussi:

Une astronaute revient sur Terre après 11 mois dans l’espace, la réaction de son chien devient virale – vidéo
«Il a tiré quatre balles dans la poitrine d’Asoman»: après qu’on a abattu son chien, elle pense à fuir l’Afghanistan
Des robots-animaux filment la chasse à couper le souffle d’un grand requin blanc – vidéo
Tags:
Russie, isolement, sanctions économiques, sanctions antirusses, sanctions, Jean-Pierre Chevènement, Alexeï Pouchkov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook