International
URL courte
10778
S'abonner

Une base militaire irakienne où sont déployés des soldats américains a été visée par une attaque à la roquette, selon l'agence France-Presse (AFP).

Une attaque à la roquette contre la base K1 abritant des soldats américains a eu lieu jeudi 13 février dans la province irakienne de Kirkouk (nord), relate l'agence France-Presse (AFP) qui se réfère à des sources américaines et irakiennes.

Pour le moment, il n'y a aucune information concernant des pertes humaines.

Il s'agit de la première attaque contre la base K1 depuis le 27 décembre, lorsqu'une trentaine de roquettes s'y était abattue, tuant un soldat américain, rappelle l'AFP.

Washington a imputé l'attaque du 27 décembre au groupe chiite Kataeb Hezbollah. Les États-Unis ont ensuite mené des frappes qui ont fait 25 morts parmi les combattants de ce groupe et ont assassiné le commandant de la Force iranienne Al-Qods, Qassem Soleimani, à l'aéroport de Bagdad.

L'Otan pourrait élargir sa présence en Irak

Le chef du Pentagone, Mark Esper, a annoncé ce jeudi 13 février devant les journalistes que l’Otan étudiait la possibilité d’élargir sa présence au Moyen-Orient, notamment en Irak.

Pourtant le 5 janvier, le parlement irakien avait décidé de mettre fin à la présence des troupes étrangères dans le pays et la coalition internationale dirigée par les États-Unis avait annoncé le même jour suspendre l'entraînement des forces de sécurité irakiennes compte tenu du nombre important d'attaques à la roquette.

Lire aussi:

Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Miss France 2020 sauvée par les pompiers lors d’un incendie dans son immeuble à Paris
Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Tags:
base militaire, base militaire US, roquettes, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook