International
URL courte
22849
S'abonner

La polémique a enflé sur les réseaux sociaux après qu’une pâtisserie de la ville allemande de Cologne a mis en vente des gâteaux caricaturant les visages africains. Pourtant, le propriétaire affirme qu'il n'avait «aucune pensée raciste».

Une pâtisserie de Cologne, en Allemagne, a déclenché la polémique à cause de ses gâteaux représentant des têtes noires, relate dimanche 16 février Deutsche Welle.

Selon ce dernier, la boutique vend ces gâteaux sous le nom de «têtes de carnaval drôles». L’offre a suscité des débats sur les réseaux sociaux.

Certaines pâtisseries sont nappées de chocolat et décorées d’épaisses lèvres rouges, portant même des os sur la tête ou des chapeaux comiques. Des gâteaux au visage blanc avec un fez sur la tête, un chapeau de feutre répandu dans l'Empire ottoman, sont également en vente.

Ce type de pâtisserie, baptisée «Schokokuss» (un baiser au chocolat), est populaire en Allemagne, en particulier pendant la saison du carnaval qui a lieu chaque février. Auparavant, il était connu sous le nom de «Mohrenkopf» («tête mauresque»), lequel a été modifié en raison de sa référence aux musulmans.

La pâtisserie réagit à la critique

Plusieurs internautes ont partagé leur dégoût, tandis que d'autres ont dit qu'ils ne pouvaient pas comprendre de quoi il s'agissait.

«Si quelqu'un peut m’expliquer explicitement le problème. (…), j ' aimerais le comprendre..»

Gregor Fromme, propriétaire de la pâtisserie, a répondu aux critiques dans une interview accordée au Kölner Stadt-Anzeiger. Il a insisté sur le fait que ces gâteaux étaient une tradition depuis les années 1960.

«Nous n'avons aucune pensée raciste. Nous recevons la visite de nombreuses personnes, et jusqu'à présent, il n'y a eu aucune plainte», a-t-il expliqué, ajoutant que s'il considérait ceux-ci comme une tradition, il ne savait pas s’il allait la faire perdurer «de cette façon».

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
Tags:
Cologne, pâtisserie, racisme, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook