International
URL courte
1436
S'abonner

Le chef de la diplomatie russe a accusé la partie américaine de maintenir les conditions précaires dans le camp de réfugiés de Rukban afin de pouvoir rester en Syrie.

Il se crée l’impression que les États-Unis maintiennent la situation précaire dans le camp de réfugiés de Rukban, en Syrie, afin de rester sur la rive est de l’Euphrate le plus longtemps possible, a déclaré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères.

«Depuis plusieurs années, nous avons l’impression que la situation dans le camp de Rukban est maintenue telle qu’elle est pour que les États-Unis aient un prétexte pour continuer leur présence illégale sur la rive est de l’Euphrate», a indiqué Sergueï Lavrov au cours d’une conférence de presse conjointe avec son homologue jordanien Ayman Safadi.

Selon lui, les «bandits contrôlés par les États-Unis» ont à plusieurs reprises utilisé les réfugiés de Rukban en tant que boucliers humains.

Situation humanitaire alarmante

Le camp de Rukban se trouve dans la zone autour de la base militaire américaine à Al-Tanf, située à la frontière entre la Syrie et la Jordanie. Selon les données disponibles, le camp abrite près de 40.000 personnes.

Les parties russe comme syrienne attirent régulièrement l’attention de la communauté internationale sur la situation dans le camp qui frôle, selon Moscou et Damas, la catastrophe humanitaire.

Lire aussi:

Un ancien ministre de Hollande et Mitterrand entendu sur des accusations de viols sur mineur
Les États-Unis s’abstiennent de partager leurs vaccins anti-Covid avec d’autres pays
Ce chasseur russe est l’un des plus beaux du monde, selon les lecteurs d’un site américain
Une boule de titane pesant 41 kg et présentant des écritures cyrilliques trouvée sur une plage aux Bahamas
Tags:
Sergueï Lavrov, Russie, réfugiés, Syrie, Rukban
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook