International
URL courte
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (89)
7323286
S'abonner

Recep Tayyip Erdogan ne croit pas que la Russie participera à «un scénario aussi mauvais» que serait, selon Moscou, une opération turque contre l’armée syrienne à Idlib.

Le Président Erdogan a estimé qu’il était peu probable que la Russie prenne part à une éventuelle confrontation entre forces turques et syriennes dans la zone d’Idlib.

Auparavant, le Kremlin avait qualifié la tenue d’une opération militaire turque contre l’armée syrienne à Idlib de «pire scénario possible».

«Je ne crois pas que la Russie participera à des scénarios aussi mauvais», a déclaré le dirigeant turc.

Il convient de rappeler que Recep Tayyip Erdogan avait promis de ne pas laisser Idlib au «régime d’Assad» et à ses partisans.

Pas de progrès dans les négociations russo-turques

Les 17 et 18 février, les parties russe et turque ont mené un nouveau round des négociations sur la situation en Syrie à Moscou. Selon Ankara, les discussions n’ont pas pour l’heure apporté de résultat qui pourrait satisfaire la Turquie.

Dans le même temps, le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, a tenu à souligner que son pays souhaitait éviter une détérioration des relations avec Moscou à cause d’Idlib.

© Photo. Pool
Erdogan: «L’opération à Idlib peut commencer à tout moment»
Dossier:
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (89)

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Journaliste expulsée de son siège en direct: le studio de la BBC Arabic dévasté par le souffle de l’explosion - vidéo
D’où provient le nitrate qui a provoqué les explosions à Beyrouth?
Tags:
Turquie, Syrie, Idlib, Russie, Recep Tayyip Erdogan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook