International
URL courte
3421116
S'abonner

L’ambassade de Russie en Italie a demandé des explications auprès de la diplomatie italienne sur les perquisitions qui ont eu lieu tôt le matin le 22 février chez le champion russe de biathlon Alexander Loginov et son entraîneur Alexander Kasperovich lors des Mondiaux de biathlon en Italie.

Le 22 février, à 5h50, la police italienne s’est rendue à l'hôtel d'Antholz-Anterselva où séjournent les biathlètes russes Alexander Loginov et Evgeniy Garanichev ainsi que l'entraîneur Alexander Kasperovich lors des Mondiaux de biathlon en Italie. Les forces de l’ordre ont procédé à des perquisitions, selon Vladimir Drachev, président de l’Union russe de biathlon.

Comme Vladimir Drachev l'a précisé auprès de Sputnik, cette visite de la police a été demandée par l'un des membres de l'Union internationale de biathlon chargé de l'application des lois. Selon la chaîne de télévision russe Match TV, la police ne s'intéressait qu'à Loginov et Kasperovich.

M.Drachev a expliqué que les perquisitions étaient liées aux problèmes d'accréditation de Kasperovich et à l'ancienne affaire de dopage de Loginov.

Quant à Alexander Loginov, il a déclaré auprès de Match TV que les forces de l'ordre ne lui avaient présenté aucun mandat et ont confisqué des affaires personnelles, dont son portable et son ordinateur.

Dans sa déclaration rendue publique sur Twitter, l’ambassade de Russie en Italie a annoncé demander des explications auprès de la diplomatie italienne sur les perquisitions chez les deux ressortissants russes.

L'ambassade de Russie a par la suite envoyé une note de protestation au ministère italien des Affaires étrangères en lien avec les perquisitions chez les sportifs russes.

Dans le cadre des Championnats du monde de biathlon 2020, Loginov a remporté la médaille d'or au sprint, ainsi qu'une médaille de bronze à la poursuite. Il fait partie de l'équipe nationale russe au relais qui se tiendra ce 22 février à 14h45 (heure de Paris).

Alexander Loginov avait été suspendu de 2014 à 2016 par la Fédération internationale de biathlon (IBU) après un contrôle positif à l’érythropoïétine (EPO).

Lire aussi:

Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Tags:
biathlon, Italie, perquisition, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook