International
URL courte
5835
S'abonner

Dans le contexte des perquisitions menées chez des biathlètes russes aux Mondiaux d’Italie, la tâche primordiale est de les protéger «de la pression psychologique», a souligné Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

En commentant les perquisitions effectuées le 22 février chez des biathlètes russes en Italie lors des Mondiaux, Maria Zakharova a fait savoir que le plus important pour Moscou était de «veiller à ce que les sportifs continuent de participer aux compétitions»:

«Je voudrais attirer l'attention sur le fait que la première priorité, qui est maintenant la nôtre, est de ramener le sport au sport, de protéger les athlètes de la pression psychologique», a-t-elle déclaré en direct sur la chaîne de télévision Rossiya 24.

Mme Zakharova a ajouté que le ministère russe des Affaires étrangères était en train de «résoudre les problèmes juridiques» et collaborait avec le ministère des Sports. Et de conclure que tous espéraient résoudre cela dans les plus brefs délais. La porte-parole de la diplomatie russe a souhaité aux sportifs de garder leur force d’esprit.

Opération de police contre des biathlètes russes aux Mondiaux

Le 22 février, à 5h50, la police italienne a procédé à des perquisitions dans les chambres d'hôtel où séjournent les biathlètes russes Alexander Loginov et Evgeniy Garanichev, ainsi que l'entraîneur Alexander Kasperovich, alors que les Mondiaux de biathlon se déroulent à Antholz-Anterselva, en Italie.

Comme l’a précisé Vladimir Drachev, président de l’Union russe de biathlon, cette visite de la police a été demandée par l'un des membres de l'Union internationale de biathlon chargé de l'application des lois. Toujours selon M.Drachev, les perquisitions étaient liées aux problèmes d'accréditation de Kasperovich, qui utilise celle d’un collègue ukrainien, et à l’ancienne affaire de dopage de Loginov, l’Union internationale de biathlon y voyant un lien.

L'ambassade de Russie a par la suite envoyé une note de protestation au ministère italien des Affaires étrangères en lien avec les perquisitions chez les sportifs russes. Dans le document, la mission russe a demandé de prendre «toutes les mesures pour assurer les conditions appropriées de la préparation et participation de la partie russe aux compétitions internationales en Italie».

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
L'Italie enregistre son pire bilan de morts en 24 heures depuis le début de l'épidémie
Contrôles policiers «abusifs», «violents» voire «discriminatoires», des associations montent au créneau
Tags:
biathlètes, biathlon, perquisition, Maria Zakharova
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook