International
URL courte
5109
S'abonner

Saudi Aramco s’est vu autoriser à exploiter le plus grand gisement de gaz non conventionnel en Arabie saoudite, a fait savoir le quotidien Okaz. Si la compagnie concrétise ce projet, elle pourrait devenir le plus grand acteur dans ce domaine au monde.

La compagnie d’hydrocarbures Saudi Aramco a reçu l’autorisation d’exploiter le plus grand gisement de gaz non conventionnel en Arabie saoudite, Jafoura, écrit le quotidien Okaz en se référant au chef du conseil d’administration de l’entreprise, Yasir al-Rumayyan.

Selon lui, l’exploitation de ce gisement situé dans l’est du royaume permettrait à la compagnie saoudienne de devenir le leader mondial dans ce domaine d’hydrocarbures.

Le gisement contient environ 200 trillions de mètres cubes de gaz brut, estiment des experts cités par le quotidien. Le projet est divisé en plusieurs étapes. Le début de l’extraction est prévu en 2024, alors que sa productivité devrait être poussée jusqu’à 2,2 milliards de mètres cubes en 24 heures en 2036.

Introduction en bourse

En décembre dernier, Saudi Aramco a réussi son entrée en bourse. Son action s’est envolée de 10%, atteignant 8,5 euros. Il s’agissait de la plus importante offre publique initiale (IPO) au monde, et des spécialistes ont prédit une montée ultérieure du prix de ces actions. Cette IPO a été considérée par l’Arabie saoudite comme une étape clé dans les projets du prince héritier Mohamed ben Salmane visant à diminuer la dépendance de l'économie saoudienne au pétrole.

Attaques contre ses installations

Auparavant, deux installations de Saudi Aramco avaient subi des attaques de drones en septembre 2019. Les Houthis les ont revendiquées, tandis que les États-Unis ont accusé l'Iran, qui a nié.

Lire aussi:

Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
hydrocarbures, gisement de gaz, Arabie Saoudite, Saudi Aramco
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook