International
URL courte
Le COVID-19 en Europe (258)
1258
S'abonner

L'épidémie du coronavirus a connu ce week-end une soudaine accélération en Italie où elle a touché plus de 100 personnes. L'Italie devient ainsi le premier pays d'Europe à mettre des villes en quarantaine en isolant 11 communes.

L'Italie compte déjà «plus de 100 cas» de nouveau coronavirus depuis la découverte de foyers autochtones, a déclaré dimanche à la télévision SkyTG24 le président de la région Lombardie (nord), qui a réclamé «des contrôles accrus aux frontières».

«Les personnes contaminées en Lombardie sont au nombre de 89», a indiqué Attilio Fontana dans cet entretien, en ajoutant qu'«au niveau national on est au-dessus de 100». Il a par ailleurs réclamé «plus d'attention (aux frontières) comme cela aurait dû être fait quand nous l'avions demandé».

Ces chiffres inclus trois personnes, dont deux touristes chinois, qui avaient contracté le virus il y a plusieurs semaines hors d'Italie, et un jeune patient sorti de l'hôpital à Rome samedi.

La quarantaine instaurée

L'Italie a annoncé le 22 février la mise en isolement pour environ deux semaines d'une dizaine de villes du nord de l'Italie, après la découverte de 76 cas de contamination au nouveau coronavirus en deux jours, et deux décès, les premiers d'Européens sur le continent.

«Dans les zones considérées comme des foyers, ni l'entrée ni la sortie ne sera autorisée sauf dérogation particulière», a déclaré devant la presse le Premier ministre italien Giuseppe Conte, en soulignant qu'environ 50.000 personnes seront concernées.

À l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire de plus de quatre heures et au terme d'une journée de réunions tous azimuts, M. Conte a aussi annoncé la fermeture des entreprises et des établissements scolaires de ces zones ainsi que l'annulation des évènements publics (carnavals, compétitions sportives, sorties scolaires, etc.).

Trois matchs de championnat de Serie A prévus dimanche ont été reportés: Inter-Sampdoria, Atalanta-Sassuolo et Vérone-Cagliari.

Le foyer principal se trouve à Codogno, à 60 km au sud de Milan. Dans cette ville et neuf localités voisines, tous les lieux publics (bars, mairies, bibliothèques, écoles) sauf les pharmacies sont fermés depuis vendredi soir.

L'autre zone est le village de Vo' Euganeo où a été annoncé vendredi soir le premier décès d'un Italien (et Européen), un maçon de 78 ans. Le deuxième décès, d'une femme du même âge, s'est produit près de Codogno dans la nuit, indique l'AFP.

Selon M. Conte, les mesures d'isolement concerneront environ 52.000 personnes dont 47.000 près de Codogno, «mais les personnes pourront circuler à l'intérieur de ces zones».

Dossier:
Le COVID-19 en Europe (258)

Lire aussi:

Ayant fait le tour des réseaux sociaux, ces jaunes d’œufs étonnants attirent l'attention de chercheurs- vidéo
Elle refuse de porter un masque, son interpellation dégénère - vidéo
«On peut le dire haut et fort, Didier Raoult se trompe!»: l’hydroxychloroquine à nouveau désapprouvée dans une étude
Manuel Valls appelle à «renverser la table» en France après la crise du coronavirus
Tags:
épidémie, Covid-19, Chine, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook