International
URL courte
2616
S'abonner

Après le séisme qui a frappé la zone frontalière entre la Turquie et l'Iran ce dimanche 23 février en matinée, un nouveau tremblement de terre de magnitude 5,8 s’est produit vers 17 heures (heure de Paris), d'après le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM).

Suite au séisme qui a secoué ce dimanche 23 février en matinée la zone frontalière entre la Turquie et l'Iran, un nouveau tremblement de terre de magnitude 5,8 a frappé le même territoire vers 17 heures (heure de Paris), fait savoir le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM).

​L’épicentre du séisme a été localisé à 52 kilomètres au sud-est de la ville turque d'Özalp et à 33 kilomètres au nord-ouest de la ville iranienne de Salmas, à 10 kilomètres de profondeur.

Selon les estimations du CSEM, environ 10 millions d’habitants résident dans la zone touchée par le séisme.

On ignore pour le moment si des pertes humaines ou matérielles ont été causées par ce deuxième tremblement de terre de la journée dans cette zone, le premier ayant déjà emporté au moins neuf personnes.

Précédent séisme le matin même

Ce dimanche 23 février en matinée, la région frontalière entre la Turquie et l'Iran a été secouée par un tremblement de terre, faisant au moins neuf morts, dont quatre enfants. Selon l'agence de presse Anadolu, le séisme a provoqué des dégâts dans plusieurs villages de la province de Van.

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Tags:
Iran, Turquie, séisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook