International
URL courte
4510106
S'abonner

Le Président Erdogan a rejeté la proposition du chef de file de l’opposition turque Kemal Kilicdaroglu d’entamer des négociations avec Bachar el-Assad.

Pour Recep Tayyip Erdogan, son homologue syrien Bachar el-Assad manque d’honnêteté pour qu’on puisse négocier avec lui. Intervenant devant des députés de son Parti de la justice et du développement (AKP), il a notamment accusé M.Assad d’«attaquer les soldats turcs».

«Le chef de file de notre opposition me propose de rencontrer Assad. Je lui ai déjà parlé, et j’ai vu qu’il était malhonnête. Je lui ai demandé pourquoi il ne délivrait pas de passeports aux Kurdes. Et aujourd’hui, il attaque nos soldats», a expliqué M.Erdogan.

Il a réitéré sa promesse de repousser les troupes syriennes des postes d’observation turcs dans la zone d’Idlib:

«Si les forces du régime ne reculent pas, nous libérerons ce territoire», a fait savoir le Président turc.

Ankara appelle Moscou à faire pression sur Damas

La semaine dernière, Recep Tayyip Erdogan a invité Vladimir Poutine à faire pression sur Bachar el-Assad pour que l’armée syrienne mette fin à son offensive et se retire des postes d’observation turcs à Idlib.

La zone de désescalade d’Idlib, qui couvre des parties des provinces voisines de Lattaquié, de Hama et d’Alep, est la dernière enclave importante de résistance aux forces du gouvernement syrien. La majeure partie de la zone est contrôlée par les terroristes du Front al-Nosra*.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Tags:
Bachar el-Assad, Idlib, Parti de la justice et du développement (AKP) turc, Turquie, Syrie, Recep Tayyip Erdogan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook