International
URL courte
3424
S'abonner

Une expédition scientifique a découvert une île non répertoriée au large de l’Antarctique en étudiant la fonte d’un immense glacier dans l’ouest du continent, relate la revue Nature.

Une nouvelle île a fait son apparition à l’ouest de l’Antarctique, ont constaté les membres d’une expédition qui étudie le glacier de Thwaites, grand comme un tiers de la France, dans la baie de l'île du Pin, en mer d'Amundsen.

Les navires passent très rarement dans cette région et les scientifiques arrivés dans la baie de l’île du Pin à bord du brise-glace scientifique Nathaniel B.Palmer seraient les premiers à la voir, selon la revue Nature.

L’île est assez grande pour être visible par satellite, mais elle est couverte de glace ce qui aurait empêché de la découvrir plus tôt.

Les chercheurs ne savent pas encore depuis combien de temps l’île se trouve au-dessus du niveau de la mer, mais il est probable que la terre ait été exposée grâce au changement climatique.

Deux hypothèses sur les origines de l’île

Selon la revue Nature, il se peut que l’île s’y trouve depuis longtemps, invisible sous la glace et qu’elle ait été révélée par la fonte de la calotte polaire.

D’après une autre hypothèse, il s’agit d’une toute nouvelle île qui s’est formée après que les glaciers fondants ont relâché la pression sur la croûte terrestre, lui permettant de rebondir et de s'élever, estime Lindsay Prothro, géologue à la Texas A&M University-Corpus Christi, citée par Nature. D’ailleurs, pour l’instant, rien n’atteste que la croûte terrestre se soit élevée de plusieurs dizaines de centimètres.

Les chercheurs comptent prélever des échantillons sur la nouvelle île pour mesurer la vitesse à laquelle le continent se soulève. Cela devrait améliorer leurs prévisions sur l’évolution des glaciers voisins.

Il faudra attendre au moins un mois pour obtenir les résultats préliminaires de leurs études. L’expédition du brise-glace Nathaniel B.Palmer doit prendre fin le 25 mars, selon la revue.

Nouvelles îles révélées par la fonte des glaciers

Ces dernières années, d’autres nouvelles îles sont apparues dans l’Arctique et au Groenland. En décembre 2017, une île s’est formée dans l’archipel arctique russe de Nouvelle-Zemble, suite à la fonte de la partie avant du glacier de Vilkitski-sud.

En octobre de la même année, des chercheurs russes travaillant à bord du bâtiment hydrographique Senej de la flotte du Nord ont repéré une nouvelle île dans la partie boréale de l'archipel de Nouvelle-Zemble, près du glacier Tchaïev.

En septembre 2005, l'explorateur Dennis Schmitt a découvert une île à 650 km au nord du cercle polaire, au large de la côte orientale du Groenland. L’île a été baptisée Uunartoq Qeqertoq, signifiant l’île du réchauffement en groenlandais.

Lire aussi:

Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Couvre-feu à 21h: le bois de Boulogne, un no man’s land – vidéo
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Tags:
île, Glacier de l'île du Pin, glacier, Antarctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook