International
URL courte
6526
S'abonner

Avant le lancement des chantiers du tramway liégeois, des archéologues ont découvert les fondations d’une ancienne église ainsi qu’une dizaine de squelettes de bébés. Il s’agirait d’un cimetière pour les mort-nés ou les enfants décédés en bas âge.

Les chantiers du tramway sous la place Saint-Lambert à Liège ont permis aux archéologues de fouiller des lieux qui étaient inaccessibles depuis des siècles. L’une de leurs découvertes a été particulièrement sinistre: une dizaines de squelettes de bébés, a relaté le média belge Sud Presse.

Ceux-ci se trouvaient au pied de l’ancienne église Notre-Dame-aux-Fonts, accolée à la cathédrale Saint-Lambert. Les deux bâtiments ont été détruits à la fin du XVIIIe siècle. C’est dans cette paroisse, qui a tenu pendant 800 ans, qu’étaient baptisés les Liégeois, a affirmé Denis Henrard, archéologue à l’Agence wallonne du patrimoine.

Au pied de celle-ci se trouvait le «Carré des Innocents», un cimetière où étaient placés les bébés mort-nés ou décédés en bas âge. Ils étaient baptisés mais non confirmés, et la coutume voulait qu’ils soient placés «au pied des églises, avec dans l’idée que l’eau de pluie qui coulait le long des murs était sacrée et ne pouvait que leur être bénéfique», a expliqué le spécialiste.

D’autres découvertes macabres en Belgique

À l’automne 2019, lors de travaux menés autour de la cathédrale Saint-Bavon, les fouilles avaient permis de retrouver près de 800 squelettes, dévoilant également la présence d’un ancien cimetière. En poursuivant leurs recherches, les archéologues ont ensuite découvert des murs construits en ossements humains. «Une découverte unique en Belgique», avait commenté un porte-parole de leur équipe.

Lire aussi:

Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
«Nous nous dirigeons vers un drame économique et social inédit» en France
Des chasseurs russes interceptent deux bombardiers américains au-dessus de la mer Noire
Tags:
découverte, Liège, archéologues, archéologie, squelette
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook