International
URL courte
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (88)
442399
S'abonner

Deux frégates russes qui ont participé à l’opération antiterroriste en Syrie par le passé font de nouveau route vers ce pays, sur fond d’aggravation de la situation dans le gouvernorat d’Idlib, a annoncé le porte-parole de la Flotte russe de la mer Noire, Alexeï Roulev.

Les frégates russes Amiral Makarov et Amiral Grigorovitch traversent les détroits turcs du Bosphore et des Dardanelles en direction de la Méditerranée, a déclaré vendredi 28 février le porte-parole de la Flotte russe de la mer Noire, Alexeï Roulev.

«L’Amiral Makarov et l’Amiral Grigorovitch, dotés d’armes de précision –des systèmes de missiles Kalibr-NK- se dirigent de Sébastopol vers la haute mer en vue de rejoindre le groupe naval de la Marine russe en Méditerranée», a indiqué M.Roulev aux journalistes.

Une autre frégate de la flotte de la mer Noire, Amiral Essen, est en mission en Méditerranée depuis décembre, a rappelé le porte-parole.

Quelle sera la mission des frégates?

Les navires reviennent dans la région pour intimider les terroristes, a déclaré à Sputnik un ancien commandant de la Flotte de la mer Noire, Viktor Kravtchenko.

«Si la tension monte quelque part dans le monde, les navires américains y sont toujours présents. Pourquoi pas nous? Cela peut être une sorte de mesure de dissuasion. La présence de nos navires est aussi nécessaire pour protéger nos bateaux qui naviguent dans cette région», a expliqué M.Kravchenko.

Selon l’ancien commandant de la Flotte russe de la Baltique Vladimir Valouïev, l’arrivée des frégates russes est destinée à assurer l’équilibre des forces. De plus, les frégates peuvent utiliser leurs missiles pour protéger les positions russes en Syrie, d’après l’amiral.

Groupe naval russe en Méditerranée

Une escadre russe comprenant une quinzaine de navires et bateaux de soutien se trouve en permanence en Méditerranée, selon le service de presse de la Flotte de la mer Noire.

Lors de l’opération antiterroriste russe en Syrie, les frégates et les sous-marins diesel-électriques de ce groupe ont plusieurs fois tiré des missiles Kalibr contre les radicaux.

La Russie renforce ce groupe naval après l’aggravation de la situation dans la zone de désescalade d’Idlib.

Tensions à Idlib

Les autorités turques ont annoncé dans la nuit du 27 au 28 février qu’au moins 33 soldats turcs avaient été tués dans des frappes aériennes attribuées par Ankara aux forces gouvernementales syriennes. Les militaires turcs ont ouvert le feu contre les positions de l’armée syrienne.

Selon l’agence de presse turque Anadolu, le Président Erdogan a convoqué une réunion extraordinaire du conseil de sécurité après réception des informations sur les pertes de son armée.

Douze postes d’observation turcs se trouvent dans la zone de désescalade d’Idlib. Plusieurs d’entre eux ont été englobés dans l’aire contrôlée par l’armée syrienne après le début de son offensive dans cette région.

Dossier:
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (88)

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
frégate, Flotte russe de la mer Noire, Syrie, Méditerranée, Admiral Grigorovich (frégate), Admiral Makarov (frégate)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook