International
URL courte
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (89)
28712
S'abonner

Lors d’un entretien téléphonique avec Recep Tayyip Erdogan, le Président iranien a appelé à protéger «les gens innocents» dans la zone d’Idlib en Syrie, théâtre de violentes confrontations entre Damas et Ankara.

Les innocents qui se trouvent toujours dans la zone d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, doivent être protégés, a déclaré samedi 29 février le Président iranien Hassan Rohani, cité par la télévision publique.

«La situation à Idlib est très complexe, compte tenu de la présence de dangereux terroristes, qui doivent en être délogés, et de la nécessité de protéger les gens innocents qui y résident», a expliqué M.Rohani dans un entretien téléphonique avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan.

M.Rohani s'est également entretenu sur ce sujet avec Vladimir Poutine, a fait savoir l'administration présidentielle. Lors de leur conversation, le dirigeant iranien a souligné qu'il était important de ne pas permettre à Washington de se servir de la situation à Idlib pour intervenir en Syrie.

Erdogan veut rester «en tête-à-tête» avec Damas

Recep Tayyip Erdogan a précédemment annoncé avoir prié le chef du Kremlin de laisser la Turquie «en tête-à-tête» avec les forces syriennes à Idlib après la mort de 34 militaires turcs dans la région, plus tôt dans la semaine.

La Turquie a également demandé à l’Otan, dont elle est membre, de mener des consultations sur la situation en Syrie. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a néanmoins qualifié de peu probable une éventuelle ingérence de l’Alliance atlantique dans la situation à Idlib.

Vendredi 28 février, le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, a estimé que la confrontation dans la zone d’Idlib figurait parmi les rebondissements les plus inquiétants de la crise syrienne depuis son éclatement en 2011.

Dossier:
Montée des tensions à Idlib entre la Turquie et la Syrie (89)

Lire aussi:

Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Trois roquettes tirées en direction d'Israël depuis le territoire syrien
Tags:
Iran, Syrie, Turquie, Hassan Rohani, Recep Tayyip Erdogan, Idlib
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook