International
URL courte
16567
S'abonner

Moscou appelle Ankara à intervenir et à faire le point sur la situation des journalistes de Sputnik agressés, pointant du doigt une «grave violation des droits des journalistes», indique un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

Moscou lance un appel à la Turquie pour qu'elle intervienne dans l’affaire de l'agression d'employés de Sputnik Turquie et assure la sécurité des médias russes, indique un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

«Nous appelons les autorités turques à intervenir dans cette situation, à assurer la sécurité des représentants des médias russes et à apporter sa contribution pour éclaircir les circonstances de ce qu'il s’est passé», précise la publication.

«L’attaque ayant visé les employés de l’antenne turque de Sputnik et leur arrestation sont une grave violation des droits des journalistes», a déclaré la diplomatie russe.

Selon les informations citées par le ministère russe, les victimes de cette agression se trouvent dans des structures policières turques. L’impossibilité de prendre contact avec les journalistes aggrave la situation, a précisé une publication.

Rossiya Segodnya, le groupe de médias auquel Sputnik est affilié, appelle les organisations internationales défendant les droits de l’Homme et celles des journalistes, notamment l’Organisation des nations unies (Onu), l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), l'Unesco et la Fédération internationale des journalistes (FIJ), à prêter une grande attention à la situation de Sputnik Turquie, a fait savoir le service de presse de l’agence.

Réaction de l'OSCE

L’incident a été condamné par Harlem Désir, représentant de l’OSCE pour la liberté des médias, qui s’est également dit «préoccupé» par les motifs possibles de l’arrestation de ces derniers.

«Je condamne les menaces et la tentative d’attaquer trois journalistes turcs de Sputnik Turquie, survenue hier soir, près de leurs domiciles à Ankara. Je suis également préoccupé par le fait qu’ils auraient été arrêtés aujourd’hui pour un article. Je prie instamment les autorités d’assurer la sécurité des correspondants étrangers».

 

Lire aussi:

Le confinement a causé la perte de plus d’années de vie qu’il n’en a sauvées, assure une étude
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Un Su-27 russe intercepte trois avions militaires français pour le troisième jour d'affilée
Un migrant en tue un autre et tente de violer une femme en pleine rue en 24h à Paris
Tags:
Moscou, journalistes, Ankara, Turquie, Sputnik
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook