International
URL courte
151039
S'abonner

Face à la propagation de l’épidémie du coronavirus, Vladimir Poutine a fait état des dégâts subis par l’économie mondiale, rappelant que la semaine qui venait de s’écouler était devenue la pire pour les marchés mondiaux, notamment pétrolier et boursier, depuis la crise de 2008.

Les conséquences négatives pour l'économie mondiale de la propagation du coronavirus se font ressentir, a déclaré Vladimir Poutine lors d'une réunion sur la situation sur les marchés mondiaux des matières premières qui a eu lieu ce 1er mars à Moscou.

«Visiblement, nous sommes les témoins de ce qu’il se passe avec ce coronavirus à une échelle mondiale. [...] En ce qui concerne directement l'impact économique de l'épidémie de coronavirus, il faut regarder en particulier comment nous réagissons à ce qu’il se passe en ce sens», a déclaré le Président russe.
© Photo / Pool
Poutine évoque les conséquences du coronavirus sur l’économie

Selon le chef de l'État russe, il est bien connu que les marchés financiers et des matières premières mondiaux sont sensibles aux événements à échelle planétaire, en particulier le cours du baril de Brent qui a chuté à 50 dollars. Vladimir Poutine a indiqué qu’il était difficile de faire des prédictions, mais que la Russie doit être prête pour tous les scénarios.

«En Chine, qui a été la première à faire face à la propagation de la maladie, les indices de l'activité économique publiés ce vendredi sont tombés en dessous des valeurs minimales de la crise mondiale de 2008. À leur tour, les indices boursiers mondiaux ont baissé de plus de 10%. Dans ce contexte, la semaine passée a été la pire pour les marchés mondiaux depuis la crise de 2008», a souligné M.Poutine.

Une forte croissance des cas de contamination

Selon les dernières données, plus de 79.800 personnes ont été infectées et 2.800 ont été tuées en Chine (hors Hong Kong et Macao) par l’épidémie virale Covid-19, détectée en décembre dernier dans la province chinoise du Hubei.

Le 1er mars, le nombre de personnes infectées par le virus dans le monde entier a atteint 87.217 et plus de 2.900 personnes sont mortes, tandis que plus de 41.000 malades ont réussi à guérir.

Auparavant, pour lutter contre la propagation du coronavirus, l’adjointe au maire de la capitale russe pour les questions du développement social, Anastasia Rakova, avait annoncé que la Russie a décidé d’expulser 88 étrangers à la suite d’une violation du régime d’isolement de la contamination par le virus.

En outre, à partir du 20 février, la Russie a annoncé sa décision d'interdire provisoirement l'entrée sur son territoire aux ressortissants chinois pour faire face à la propagation de l'épidémie virale.

Lire aussi:

Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Tags:
Covid-19, économie mondiale, Chine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook