International
URL courte
131037
S'abonner

Un membre du Conseil de discernement du guide suprême iranien est mort ce 2 mars des suites du coronavirus, a annoncé l'agence Tasnim. Son décès intervient sur fond de contamination par cette maladie de nombreux hauts responsables dans ce pays qui recense actuellement un plus de 1.500 cas et 66 victimes.

Seyed Mohammad Mir-Mohammadi, membre du Conseil de discernement de l'Iran, est décédé lundi des suites du coronavirus, selon l'agence de presse Tasnim.

Le haut responsable, âgé de 71 ans, était membre des sixième et septième législatures iraniennes et a été nommé par le guide suprême iranien l’ayatollah Khamenei en tant que membre du Conseil de discernement en août 2017.

Son décès survient alors que quelques autres hauts responsables iraniens ont contracté le virus.

Ainsi, l’ancien ambassadeur d’Iran auprès du Saint-Siège et en Égypte, Seyed Hadi Khosroshahi, 81 ans, est décédé jeudi 27 février des suites du virus. Les médias avaient précédemment annoncé que la vice-Présidente du pays en charge des Femmes et des Affaires familiales, Masoumeh Ebtekar, et le vice-ministre de la Santé, Iraj Harirchi, avaient été infectés par le coronavirus.

Le chef de la commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Parlement iranien Mojtaba Zoulnour a lui aussi été dépisté positif.

L’Iran durement touché par le coronavirus

En dehors de la Chine, la république islamique est l’un des pays qui a dénombré le plus de décès du nouveau coronavirus. Lundi 2 mars, le bilan du ministère iranien de la Santé faisait état de 1.501 cas recensés et 66 décès.

Lire aussi:

Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
L'Europe devient «une prison» pour les musulmans, affirme Erdogan
Tags:
décès, Iran, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook