International
URL courte
6295
S'abonner

Le ministère américain des Finances a levé les sanctions qui avaient pesaient depuis 2017 sur deux entreprises pétro-gazières russes en lien avec ses activités en Corée du Nord.

Washington a retiré deux entreprises russes de sa liste des personnes et sociétés sanctionnées, a annoncé le ministère américain des Finances dans un communiqué publié sur son site lundi 2 mars.

«Les sanctions américaines ne doivent pas nécessairement être permanentes, les sanctions visent à apporter un changement positif de comportement. Les États-Unis ont clairement indiqué que la levée des sanctions est possible pour les personnes liées à la Corée du Nord qui prennent des mesures concrètes et significatives pour empêcher le contournement des sanctions», a indiqué le communiqué.

Pétrole pour la Corée du Nord

Il s’agit de l’entreprise «Nezavisimaya neftegazovaya kompaniya» (société pétro-gazière indépendante), enregistrée à Moscou, et «PrimorNefteProdukt», une société qui y est affiliée mais est implantée à Vladivostok.

Les États-Unis leur ont imposé des sanctions sur fond du développement du programme nucléaire de Pyongyang. En 2017, le ministère américain des Finances avait indiqué que «Nezavisimaya neftegazovaya kompaniya» avait conclu un contrat pour fournir du pétrole à la Corée du Nord et y avait expédié des produits pétroliers pour un million de dollars (près de 898.000 euros). 

À l’époque, la situation dans la péninsule coréenne s’était aggravée après une série d’essais de missiles de la Corée du Nord. Le Conseil de sécurité des États-Unis avait dressé une liste de mesures visant à exclure ce pays du système financier mondial.

À l’initiative de Washington, trois séries de sanctions lourdes avaient été adoptées concernant notamment des limitations d’importations de pétrole et des interdictions liées aux exportations nord-coréennes de charbon, de pêche et de textile.

Le ministère américain des Finances a précisé dans le communiqué que l’entreprise russe avait cessé toutes ses exportations et mis en place un programme mondial de conformité: «Le ministère reconnaît les mesures prises par la société pour s’assurer qu'elle ne se livre pas à des activités qui peuvent profiter à la Corée du Nord».

Lire aussi:

Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Macron propose à Philippe une mission en vue de 2022 après sa démission
Tags:
entreprise, levée des sanctions, sanctions, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook